le Mardi 16 juillet 2024

Sécurité linguistique ? On s’en parle !

Le Courrier de la Nouvelle-Écosse vous rend visite ! Créons ensemble un espace de sécurité linguistique

D’avril à juillet 2023, l’équipe du Courrier a rendu visite aux 12 communautés acadienne et francophone de la province dans le cadre d’un ambitieux projet visant à trouver des solutions innovantes pour rendre notre média plus inclusif. 

CONTINUEZ LA DISCUSSION EN REMPLISSANT NOTRE COURT SONDAGE.

The Courrier de la Nouvelle-Écosse visits you ! Let’s create a space for linguistic security

From April to July 2023, the Courrier team travelled to 12 Acadian and Francophone communities in the province to meet with you as part of an ambitious project to find innovative solutions to make our media more inclusive.

CONTINUE THE DISCUSSION BY COMPLETING OUR SHORT SURVEY.

JE PARTICIPE EN CLIQUANT ICI – I PARTICIPATE BY CLICKING HERE

Écoutez l’entrevue – Listen to the interview

Les détails du projet : ENSEMBLE, CRÉONS UN ESPACE DE SÉCURITÉ LINGUISTIQUE

La position du Courrier de la Nouvelle-Écosse

Langue, langages, parlers, dialectes, patois, registres, accents …

Il y a autant de façons de s’exprimer en français qu’il existe de communautés et d’individus. Une des plus grandes richesses de la francophonie néo-écossaise est sans doute sa diversité. Soyons inclusifs et reconnaissons collectivement cette diversité.

L’ambition du Courrier de la Nouvelle-Écosse

Le Courrier de la Nouvelle-Écosse souhaite devenir un véritable espace de sécurité linguistique. L’ambition de notre média est de trouver des solutions créatives avec les membres de nos communautés pour que chacun.e puisse se reconnaître et se sentir inclus.e dans le contenu que nous créons. Pour y arriver, nous souhaitons davantage nous appuyer sur la richesse et la diversité de notre langue.

Les défi s du Courrier de la Nouvelle-Écosse

En tant que seul média francophone à diff usion provinciale de la Nouvelle-Écosse, le Courrier de la Nouvelle-Écosse a une forte responsabilité vis-à-vis de la communauté. Face au déclin persistant de la langue française dans la province, nous avons un rôle important à jouer. Nous avons aussi des attentes fortes de la communauté pour diff user un français de qualité, compréhensible par tous. Cependant, tout le monde ne se reconnaît pas dans un français dit « standard ». Cela peut créer un frein à la lecture. Pire
encore, cela peut contribuer, sans le vouloir, à créer de l’insécurité linguistique.

La grande question

Quelles solutions innovantes pouvons-nous mettre en place, avec votre aide, pour mieux représenter la diversité linguistique et nous assurer que tous les membres de nos communautés puissent se sentir représentés par le Courrier de la Nouvelle-Écosse ?

Avec la participation du gouvernement du Canada.