le Mardi 7 février 2023
le Lundi 16 janvier 2023 7:00 Acadie et Francophonie

L’Alliance Française d’Halifax fête 120 ans d’histoire

L’Alliance française d’Halifax.  — PHOTO(S) - Jean-Philippe Giroux
L’Alliance française d’Halifax.
PHOTO(S) - Jean-Philippe Giroux
Depuis 1903, des milliers de personnes de la région de la capitale ont franchi les portes de l'Alliance Française d'Halifax pour améliorer leur français, mais aussi pour en apprendre davantage sur les cultures francophones.

 Lucie Taussig, directrice adjointe de l’Alliance française d’Halifax. 

Jean-Philippe Giroux – IJL – Réseau.Presse – Le Courrier de la Nouvelle-Écosse

L’Alliance Française d’Halifax est l’une des 834 Alliances Françaises qui existent à travers le monde, dans 133 pays. 

Au Canada, il y en a neuf, dans les grands centres, de Victoria à Halifax. « La mission principale est de promouvoir la langue française, donc de donner des cours de français, mais aussi de promouvoir la culture », explique Eddie Labin, chargée du renforcement de l’accès à l’éducation en francophonie à l’Alliance Française d’Halifax. 

Le réseau est coordonné par la Fondation des Alliances Françaises, en activité depuis 140 ans. Le premier centre a été établi à Paris, en 1883, à la suite de la grande défaite de la France dans la guerre contre la Prusse, aujourd’hui l’Allemagne. 

Peu de temps après cette guerre, des alliances locales ont été fondées à travers cinq continents pour « gagner dans le côté soft power », et ce, en créant des amoureux de la France et de la francophonie. 

Plus de 100 ans plus tard, la mission de l’association demeure la même, mais il y a quand même eu des changements. Lucie Taussig, directrice adjointe de l’Alliance française d’Halifax, constate qu’il y a une plus grande diversité culturelle depuis les 10 dernières années avec l’afflux de nouvelles personnes dans la région. « Qui dit nouvelles personnes dit nouvelles idées, lance-t-elle. Ça fait bouger les choses. » 

 Eddie Labin, chargée du renforcement de l’accès à l’éducation en francophonie à l’Alliance française d’Halifax. 

Bien plus que des cours de français

L’Alliance Française d’Halifax est bien connue pour ses cours de langue qui permettent à des centaines d’apprenants chaque année de cheminer en français.

Mais il a aussi une communauté construite autour du centre, un espace accueillant et sans jugement où tous les locuteurs, peu importe leur niveau de langue, peuvent goûter à la culture francophone. 

« À chaque fois que quelqu’un “passe le pas de la porte”, déjà, on lui dit “bonjour”, explique Eddie Labin. On lui tend une perche pour entrer dans notre univers, dans notre langue. » 

Elle encourage aussi les apprenants à ne pas imiter les Français ou modifier leur accent. L’exercice est plutôt de parler naturellement avec le but premier de communiquer son message. 

« On n’est pas à l’école, affirme Lucie Taussig, directrice adjointe de l’Alliance Française d’Halifax. Il n’y a pas de mauvaise note. C’est vraiment de la bienveillance. » 

L’Alliance Française s’assure également de promouvoir les cultures francophones, y compris la culture acadienne. Un passage au centre de Halifax est une occasion de se familiariser avec les événements locaux qui mettent en valeur la francophonie d’ici. 

« On donne des ressources pour leur montrer que le français, ce n’est pas juste pour avoir un meilleur poste ou pour l’école », précise Mme Taussig. 

Il y a aussi des milliers de livres d’auteurs canadiens et francophones à découvrir en personne, sans oublier la Culturethèque (e-bibliothèque) au centre de Halifax où l’on peut trouver plus de 300 000 documents en français. 

« 120 ans d’excellence » 

Cette année, l’Alliance Française d’Halifax souffle ses 120 bougies. Il y aura quelques activités spéciales au calendrier, entre autres de multiples performances musicales et théâtrales, une série d’événements liée au 80e anniversaire de l’œuvre Le Petit Prince ainsi qu’une cérémonie officielle pour souligner l’occasion. 

Le lancement officiel de la programmation pour les activités du 120e anniversaire aura lieu en mars, durant le mois de la francophonie.