le Mardi 7 février 2023
le Mardi 27 Décembre 2022 7:00 Actualités provinciales

Le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton, un endroit unique

  PHOTO(S) - Le Courrier de la Nouvelle-Écosse
PHOTO(S) - Le Courrier de la Nouvelle-Écosse
Le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton est un parc national situé au nord de l'île du Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse. Avec une superficie de 950 kilomètres carrés, ce parc se trouve sur deux comtés en Nouvelle-Écosse, à savoir Inverness et Victoria.

Considéré comme l’un des lieux les plus séduisants de la Nouvelle-Écosse avec ses hautes terres et ses paysages maritimes, ledit parc couvre environ 20 % de l’île du Cap-Breton. Il est un endroit où l’on peut voir la nature sauvage et accidentée, un paysage boisé et surtout le point de rencontre entre les montagnes et la mer. 

Pour ce qui est de la faune et de la flore, ce parc national est unique. Il abrite 29 espèces de mousses et de bryophytes rares, 78 plantes vasculaires qui se trouvent seulement en Amérique du Nord et de petites populations de plantes arctiques alpines. 

Le parc comprend une quarantaine d’espèces de mammifères, dont le renard roux, l’ours noir, le lynx roux et le cerf de Virginie. Il comprend aussi plus de 200 espèces d’oiseaux comme les buses, les hiboux et les aigles ainsi que plus de 4 000 espèces d’insectes et d’araignées terrestres et dulcicoles, sans oublier des poissons rares. Le climat, les lacs, les cours d’eau, les dépôts superficiels et tous les sols du parc jouent un rôle majeur dans l’écosystème du nord du Cap-Breton.

Créé en 1936, le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton est la troisième aire protégée de la Nouvelle-Écosse. Elle se trouve derrière la zone de protection marine du Gully et l’aire sauvage Tobeatic. Ces deux aires se trouvent respectivement à l’est de l’île de Sable et dans les comtés d’Annapolis, de Digby, de Yarmouth, de Shelburne et de Queens, leur superficie étant de 2 358 kilomètres carrés et 1 037 kilomètres carrés. 

Le parc fait partie d’un réseau de parcs nationaux qui se doit de protéger les sites naturels les plus importants et les plus attractifs du Canada. Le parc compte plus de 100 km de falaises accidentées et 16 bassins hydrographiques qui se déversent soit dans l’océan Atlantique, soit dans le golfe du Saint-Laurent.

Selon Parcs Canada, en 2010, les visiteurs du parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton venaient à 24 % de l’Ontario, à 17 % du Québec et à 33 % de l’est des États-Unis. Selon ces données, les habitants des autres provinces proches du parc, comme le Nouveau-Brunswick et l’Île-du-Prince-Édouard, ne fréquentent pas beaucoup le parc. 

Administré par Parcs Canada, une agence du ministère de l’Environnement du Canada, le parc est l’un des endroits les plus visités en Nouvelle-Écosse. Il peut être exploré en vélo ou en voiture. Il est utile de mentionner qu’il est ouvert à longueur d’année. Toutefois, à cause des chutes de neige en hiver que connaissent certaines routes qui s’y dirigent, le nombre de visiteurs diminue dans cette période. 

Plus de 100 000 personnes visitent le parc chaque année. 2010 et 2011 sont les années au cours desquelles le plus de personnes l’ont visité, soit 193 000 visiteurs, ce qui en fait de lui le parc le plus visité de la province  de la Nouvelle-Écosse. L’aviez-vous déjà visité ?