le Mardi 7 février 2023
le Samedi 17 Décembre 2022 7:56 | mis à jour le 19 Décembre 2022 8:04 Acadie et Francophonie

Faire le tour de l’Acadie avec un jeu de société

Un aperçu du jeu de société Le Tour Acadien, conçu par l’Acadie de Chezzetcook.  — PHOTO(S) - Jean-Philippe Giroux
Un aperçu du jeu de société Le Tour Acadien, conçu par l’Acadie de Chezzetcook.
PHOTO(S) - Jean-Philippe Giroux
Qui dit le temps des Fêtes dit le temps en famille. L’Acadie de Chezzetcook lance la première édition de son jeu de société Le Tour Acadien qui encourage les joueurs à mettre leurs connaissances de l’Acadie à l’épreuve.

Jean-Philippe Giroux – IJL – Réseau.Presse – Le Courrier de la Nouvelle-Écosse

L’idée initiale du jeu est venue au tout début de la pandémie de la COVID-19 lorsque les rassemblements n’étaient pas nombreux. Dès son entrée en fonction en 2020, Valentin Alfano, directeur général de l’Acadie de Chezzetcook, voulait trouver une manière de réunir les membres de la communauté autour de la table et de leur donner un prétexte pour jouer en famille. 

En apprenant davantage sur Chezzetcook, M. Alfano a découvert que les membres de la communauté avaient un intérêt pour les jeux. Dès lors, il s’est dit que le jeu de société serait un « super outil » pour atteindre son but. 

Le Tour Acadien, inspiré de différents jeux de société comme la crapette (France) et le tarot mexicain, comprend 35 cartes numérotées, quelques dés et une surface de jeu d’un « tour acadien » où l’on peut voir les logos des partenaires du jeu. 

Le projet n’aurait jamais vu le jour sans la collaboration de ces partenaires, entre autres en sélectionnant des photos à l’effigie de leur communauté pour décorer deux cartes du paquet. 

Les cartes n’ont pas de descriptif afin de laisser les partenaires raconter leurs propres histoires. « Notre objectif, c’est que chaque organisme se saisisse de ces cartes, dit M. Alfano. Nous, on met à disposition tous les visuels et ils les expliquent à leur communauté. » 

Valentin Alfano, directeur général de l’Acadie de Chezzetcook. 

Dessiner l’Acadie

Esquissée par l’illustratrice acadienne Danica Wells, de West-Chezzetcook, chacune des cartes présente un nom de famille acadien avec des dessins inspirés de paysages et symbolismes communs, dont l’église souvenir de Grand-Pré et la vue aérienne de Chéticamp. 

Valentin Alfano raconte avoir fait face à divers défis pour s’assurer que le jeu représente l’Acadie moderne. Il y avait notamment une surreprésentation de figures masculines dans les images envoyées. L’équipe a alors modifié certaines cartes pour y inclure plus de femmes. « Il a fallu qu’on arbitre un petit peu», explique le directeur général. 

Le paquet de cartes inclut une carte bonus, soit la Mi’kma’ki (territoire national des Mi’kmaq). Il s’agit de la carte la plus importante du jeu, nommée l’Excuse. 

« L’Acadie est là maintenant et a été là avant, mais il y avait quelque chose qui était là plus avant et qui sera là encore plus après : la Mi’kma’ki, affirme le directeur général. Du coup, c’était un beau symbole pour nous. » 

Pour réaliser le graphisme de la Mi’kma’ki, l’Acadie de Chezzetcook a collaboré avec l’artiste mi’kmaq Brian Francis dont le combat artistique est la préservation des langues minoritaires. 

« Sur la map »

Depuis son arrivée à l’Acadie de Chezzetcook, le directeur général a comme objectif de faire connaître l’organisme au-delà des frontières de sa communauté.  

Il précise que son organisme fonctionne bien localement avec ses bénévoles, mais qu’il a du mal à développer son réseau en dehors de sa région, notamment pour une raison : la langue à l’Acadie de Chezzetcook, c’est l’anglais. 

Son défi était de trouver une manière de mettre Chezzetcook sur la carte pour qu’elle soit reconnue comme une partie intégrale de l’Acadie, malgré ses défis linguistiques. 

Au début, il n’y avait que quatre partenaires. Maintenant, après avoir tissé des liens avec divers organismes acadiens, on en compte 16, y compris le Maine Acadian Heritage Council. 

Des exemplaires du jeu Le Tour Acadien ont été distribués à chacun des partenaires pour Noël 2022. Les profits des ventes iront directement aux organismes qui effectuent la transaction, pour financer leurs projets communautaires. 

Le lancement officiel du jeu a eu lieu en mi-décembre. M. Alfano mentionne qu’il fera quelques démonstrations à Chezzetcook et à Halifax avant Noël.

« Maintenant qu’on a fait le jeu, ce n’est pas fini »

En expliquant les règles du jeu, Valentin Alfano précise que le joueur doit éviter à tout prix de faire le tour de la surface de jeu. Effectivement, le gagnant est la dernière personne à ne pas retourner à la case départ. 

« C’est un jeu qui est fun, qui est familial, mais c’est un jeu qui peut être aussi compétitif où il y a de l’enjeu », explique-t-il. 

Le directeur général révèle qu’il y aura une Coupe du monde du Tour Acadien en juin 2023, à Chezzetcook. Les champions régionaux seront invités à faire partie d’une dernière compétition pour déterminer qui est la crème de la crème.

M. Alfano espère qu’il y aura environ une soixantaine d’inscriptions. La joute finale comprendra une table de six joueurs pour déterminer qui est le vainqueur.

Le gagnant pourrait remporter un prix en argent ainsi qu’une place intéressante dans la prochaine édition du jeu. « La personne qui va gagner le tournoi sera la carte numéro 35, dévoile le directeur général, avec sa photo à lui, à Chezzetcook, son nom et là d’où il vient […] et on changera le numéro 35 chaque année. » 

Il souhaite que ce tournoi devienne une tradition annuelle pour inciter les gens à venir à Chezzetcook. Il s’agirait également d’un attrait touristique pour le Congrès mondial acadien 2024.