le Mardi 7 février 2023
le Mardi 29 novembre 2022 10:00 | mis à jour le 1 Décembre 2022 8:28 Nos communautés - Halifax

Paul d’Entremont reçoit le Certificat May-Bouchard du RANE

Paul d’Entremont, récipiendaire du Certificat May-Bouchard du RANE — PHOTO - Page Facebook (RANE)
Paul d’Entremont, récipiendaire du Certificat May-Bouchard du RANE
PHOTO - Page Facebook (RANE)
DARTMOUTH - Paul d’Entremont, originaire de Pubnico-Ouest, est le récipiendaire du Certificat May-Bouchard du Regroupement des aînés de la Nouvelle-Écosse (RANE) pour 2022. L’annonce a été faite lors de l’Assemblée générale annuelle du RANE qui a eu lieu le jeudi 24 novembre.

Le Certificat May-Bouchard est remis chaque année dans le cadre de l’Assemblée générale annuelle (AGA) du RANE pour reconnaître l’apport bénévole exceptionnel d’une personne aînée à la vitalité de l’Acadie de la Nouvelle-Écosse. Paul d’Entremont demeure un citoyen pleinement engagé à assurer la vitalité de l’Acadie de la Nouvelle-Écosse. 

Il était notamment le vice-président fondateur de la Société de presse acadienne de la Nouvelle-Écosse (SPA), la société actionnaire majoritaire du journal Le Courrier de la Nouvelle-Écosse. La Société a été fondée en 1988. 

Pendant plusieurs décennies, il a été impliqué localement dans plusieurs organismes tels que le Conseil acadien de Par-en-Bas, la Société historique de Pubnico-Ouest, le monument local de l’Odysée acadien, le Réseau Santé Nouvelle-Écosse et le monument des anciens combattants. 

Après avoir travaillé comme directeur pendant plusieurs années, il est devenu président de Réseau Santé de la Nouvelle-Écosse de 2013 à 2017. Il reste encore aujourd’hui très impliqué sur des comités régionaux.

Paul a continué son engagement citoyen en tant que président du Comité d’aînés de la région d’Argyle (CARA) qui rassemble tous les clubs et associations d’aînés de la région d’Argyle. Pendant plus de six ans, il a mené les intervenants importants de la région pour défendre les intérêts des aînés. Il a aussi siégé au conseil d’administration du RANE. 

« Ce fut un grand plaisir de contribuer à la vitalité de nos communautés acadiennes et francophones partout en Nouvelle-Écosse de même que dans certains secteurs en régions de l’Atlantique et canadiennes et d’être appuyé par nombreux bénévoles », a affirme Paul d’Entremont. 

Le Certificat May-Bouchard avait été remis à Glenda Doucet-Boudreau des Concessions en Clare en 2021. Il est remis en reconnaissance de l’apport bénévole exceptionnel à la vitalité de l’Acadie néo-écossaise.

Lors de l’AGA du RANE, Claude Renaud a été réélu à la présidence. Deux autres membres ont accédé au conseil d’administration, remplaçant Sonia Losier de Halifax et Pauline d’Entremont d’Argyle qui ont complété leur mandat. Il s’agit de Jacqueline Levert de la région de Halifax et de Norbert LeBlanc de la région d’Argyle.

Le groupe de Clare lors de l’Assemblée générale annuelle du RANE qui a eu lieu le jeudi 24 novembre.

PHOTO - Gilles Saulnier

Ils se joignent aux autres qui demeurent, soit : Claude Renaud de Halifax, Diane Racette à la Rive-Sud, Joseph-Henri Poirier de Chéticamp, Raymond LeFort de Sydney, Janine Lacroix de Richmond, Bernice Doiron de Pomquet, Hélène Lavigne de la Vallée d’Annapolis, Daniel Beaudreau de la Rive-Sud et Alain-Philippe Gérard de Clare. 

Dans son rapport annuel, M. Renaud a noté les activités de l’année marquées par la continuation de la pandémie. Les aînés ont dû continuer de faire face à de nombreux défis, selon lui, dont l’isolement, l’accès limité à l’information numérique, les conditions de vie dans les foyers de soins de longue durée, la communication, les comportements âgistes, etc.  «Les nombreux confinements et les différentes règles de la santé publique de la Nouvelle-Écosse ont continué à bouleverser nos habitudes de vie et notre routine », selon lui.

En acceptant sa re-nomination à la présidence, M. Renaud a remercié les membres pour leur confiance en lui. « Nous avons une équipe de travail fort agréable avec qui travailler pour faire avancer nos projets en cours, a-t-il dit. Je remercie les membres du conseil d’administration pour leur précieuse collaboration. »

Les aînés ont fait preuve d’une volonté de s’entraider, selon le président. « Ils ont démontré une capacité d’adaptation et une grande résilience, déclare-t-il. Nous avons pu observer dans nos communautés de l’Acadie des personnes qui ont offert de leur temps pour aider les plus vulnérables, des grands-parents qui ont épaulé leurs enfants avec la garde des petits-enfants et qui se sont approprié les réseaux sociaux et le monde virtuel. Nous reprenons le chemin de la nouvelle normalité. »

Toute l’équipe du RANE a travaillé très fort pour développer de nouveaux programmes et services afin d’adapter certaines initiatives en vue d’appuyer les aînés, selon la directrice du RANE Véronique Legault. 

« L’inclusion sociale des aînés est une priorité pour le RANE, précise-t-elle. Le vécu, l’expertise et les grandes connaissances des personnes aînées sont des richesses à valoriser. Pour que les personnes aînées puissent participer activement au développement social, économique et culturel de leur communauté, elles doivent être en bonne santé, actives et incluses socialement. »

Le RANE a continué à offrir de nombreuses initiatives pour appuyer, outiller et bien brancher les personnes aînées de la province. Par ses nombreux projets, le RANE a continué sa mission de représenter et mobiliser les personnes âgées de 50 ans et plus de la Nouvelle-Écosse. Il y a notamment neuf projets en cours.

Les Lettres entre générations comprennent des correspondances écrites avec des élèves du primaire des écoles du Conseil scolaire acadien provincial (CSAP). Les aînés ont l’occasion de partager leur vécu et leurs connaissances sur l’histoire de leur communauté et du patrimoine acadien. Les aînés bénévoles de plusieurs communautés se rencontrent pour discuter et écrire ensemble leurs lettres aux élèves. On compte 32 aînés bénévoles et plus de 130 élèves qui participent au projet.

Le projet du Relais a permis de jumeler des aînés bénévoles qui ont fait carrière dans le monde des affaires avec des étudiants en administration des affaires de l’Université Sainte-Anne. Cinq aînés bénévoles et cinq étudiants ont discuté et échangé ensemble sur des sujets reliés à la vie professionnelle.

Le projet Connect des aînés a permis à des personnes âgées de participer à des activités-ateliers communautaires virtuelles à partir de leur domicile. Il y a eu 30 séances, 288 participants et 13 animateurs bénévoles impliqués dans cette activité.

Le Village culturel est une initiative du Réseau Santé de la Nouvelle-Écosse et du RANE. Le but est d’organiser des activités pour faire vivre la culture acadienne et francophone aux résidants des foyers de soins de longue durée. Le RANE a travaillé sur des initiatives comprenant des ateliers de peinture, d’art plastique et de spectacles de musique, entre autres.

Plusieurs autres activités virtuelles ont eu lieu sur Facebook et par Zoom. On a noté les nombreux ateliers de yoga, les exercices légers, le Club de lecture et les six séances d’écriture. 

Le RANE a été à la rencontre d’artistes amateurs âgés de 50 ans et plus dans plusieurs disciplines. Il y a eu des films diffusés incluant plus d’une cinquantaine d’artistes amateurs, plus d’une quarantaine de capsules vidéo ainsi que des capsules vidéo sur la page Facebook dans le cadre du Mois de la francophonie, en mars dernier, avec plus de 70 000 visionnements. 

L’activité Cœur d’artistes a eu lieu sous la direction de Ronald Bourgeois avec Nicole Deveau et Carter Chiasson (du Nord-Est), Anthony Poulin (du Centre) et Normand Pothier et Charles Robicheau (du Sud-Ouest).

Le projet Cœur d’artiste-Atlantique a eu lieu avec les partenaires de l’Atlantique du Nouveau-Brunswick, de l’Île-du-Prince-Édouard et de Terre-Neuve et Labrador. On a voulu rassembler les artistes amateurs par une formation et un grand spectacle qui aura lieu en mars 2023.

L’intégration des nouveaux arrivants a été un autre dossier du RANE. Il a organisé des discussions avec les personnes aînées de plusieurs régions sur l’importance de bien accueillir et intégrer les nouveaux arrivants dans les communautés acadiennes. Plusieurs activités seront organisées par les aînés pour les accueillir.

D’autres certificats ont été remis à cinq aînés durant la Semaine de reconnaissance de l’action bénévole, en avril dernier. Il s’agit de Bernice Doiron de Pomquet, la sœur Jeannette de Chéticamp, Christine Tanner de Sydney, Richard Landry de Comeauville et Blair Landry de Petit-de-Grat.

Le personnel du RANE comprend Véronique Legault, directrice générale, Anne LeBlanc, agente de projet, Mervat Ismail, agente de projets, Ronald Bourgeois, activités culturelles, et Alexandre Pirottin, agent responsable des communications.