le Samedi 3 Décembre 2022
le Jeudi 10 novembre 2022 8:30 Nos communautés - Clare

Elaine Thimot, nouvelle présidente de la Société historique acadienne de la Baie Sainte-Marie

Les membres de la direction de la Société historique acadienne de la Baie Sainte-Marie présents à la réunion, de gauche à droite : Alain LeBlanc (président sortant), Glenda Doucet-Boudreau (Sommet des femmes), Jeannine Belliveau (Comité des activités ponctuelles), Elaine Thimot (présidente), Francine Comeau (trésorière), Alvina LeBlanc (Comité de la chapelle), Murielle Comeau Péloquin (secrétaire) et Jocelyne Comeau (vice-présidente) — PHOTO - Richard Landry
Les membres de la direction de la Société historique acadienne de la Baie Sainte-Marie présents à la réunion, de gauche à droite : Alain LeBlanc (président sortant), Glenda Doucet-Boudreau (Sommet des femmes), Jeannine Belliveau (Comité des activités ponctuelles), Elaine Thimot (présidente), Francine Comeau (trésorière), Alvina LeBlanc (Comité de la chapelle), Murielle Comeau Péloquin (secrétaire) et Jocelyne Comeau (vice-présidente)
PHOTO - Richard Landry
METEGHAN - L’Assemblée générale annuelle de la Société historique acadienne de la Baie Sainte-Marie a eu lieu dès midi le dimanche 30 octobre au restaurant Seashore à Meteghan. Une nouvelle direction a été élue par acclamation en remplacement de certains qui ont effectué leur mandat.

Elaine Thimot est devenue présidente de la Société historique, remplaçant Alain LeBlanc. Jocelyne Comeau est devenue vice-présidente, remplaçant Elaine Thimot. Francine Comeau est devenue trésorière, remplaçant Odette Comeau. Murielle Comeau Péloquin est demeurée secrétaire. 

Les autres membres de la direction sont : Stéphanie St. Pierre, archiviste, Alvina LeBlanc, responsable du Comité de la petite chapelle et de son cimetière, Hector Thibault, responsable de la Croix de Grosses-Coques, Jeannine Belliveau, responsable du Comité des activités ponctuelles avec Jocelyne Comeau et Glenda Doucet-Boudreau, responsable du Comité du Sommet des femmes lors du prochain Congrès mondial acadien. 

Dans son rapport de la présidence, Alain LeBlanc a rapporté sur le projet du Centre des familles à Port-Royal qui avance et qui a vu le drapeau acadien monté sur place pour la deuxième fois seulement. 

Il a invité les 25 membres présents à encourager les gens de la région à se joindre à la Société historique en prévision du prochain Congrès mondial acadien qui aura lieu en deux ans en Clare et en Argyle. 

Selon M. LeBlanc, 95 % des Acadiens sur la planète ont débuté à Port-Royal (Annapolis). 

Il a félicité deux membres, Glenda Doucet-Boudreau pour avoir obtenu la Médaille Léger-Comeau par la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse et Francine Comeau qui a remporté la deuxième position dans sa catégorie lors de l’activité Ironman à Hawaï.

Les rapports des comités ont suivi. Alvina LeBlanc du Comité de la petite chapelle a rapporté qu’une nouvelle statue de la Vierge provenant de l’ancienne Église Saint-Bernard sera installée dans la petite chapelle à la Pointe-à-Major avec une caméra de surveillance. 

Elle a remercié la Municipalité de Clare qui a installé un panneau interdisant le camping sur le site. Il y a eu 56,35 $ dans la boîte à offrandes et les visites ont augmenté cette année avec 483 visiteurs qui ont signé le livre à cet effet. À titre de comparaison, elle a indiqué qu’il y en avait 719 en 2018 et 703 en 2019, avant la pandémie, ainsi que 285 en 2020 et 271 en 2021.  

En absence d’Hector Thibault, Murielle Comeau Péloquin a présenté une mise à jour des travaux sur le site de la Croix de Grosses-Coques. La croix avait été réparée l’année dernière avec un nouvel écriteau. La base de ciment a été refaite, deux bancs ont été installés ainsi qu’un mât pour le drapeau acadien. Cette année, le gravier a été posé devant la Croix, ce qui permet aux véhicules d’accéder directement au site.

Clint Bruce, titulaire de la Chaire de recherche en études acadiennes et transnationales et directeur de l’Observatoire Nord/Sud à l’Université Sainte-Anne, a présenté le rapport pan canadien qui fait l’étude des migrations francophones. 

Le projet Trois siècles de migration francophone est mené aussi par le professeur Yves Frenette de l’Université Saint-Boniface au Manitoba. En Nouvelle-Écosse, le projet de migration des femmes aux États-Unis se poursuit avec des étudiants de l’Université ainsi que Murielle Comeau Péloquin, Glenda Doucet-Boudreau, Elaine Thimot et Simone Comeau, membres de la Société historique. 

Le travail se fait aussi en Argyle par Carmen d’Entremont de l’Université. Plusieurs entretiens ont été enregistrés au cours de la dernière année.

Germaine Comeau a présenté le travail qui se poursuit visant la publication d’un livre sur les écrits de Félix Thibodeau, décédé en 2009, un projet démarré par feu Raymond LeBlanc qui avait recueilli les textes. 

Mme Comeau a préparé une préface et organisé les divers thèmes abordés. Elle travaille avec la famille Thibodeau pour la publication d’un livre à temps pour le prochain Congrès mondial acadien et voudrait de l’aide pour travailler le projet.

Clint Bruce est revenu avec un rapport sur la situation du Centre acadien à l’Université Sainte-Anne. Il a apporté une bonne nouvelle : l’Université veut vraiment donner un élan au Centre acadien. Un rapport du consultant Ronald Labelle a été pris bien au sérieux. 

L’Université misera l’ordre des archives et veut embaucher un archiviste, ce qui est difficile à trouver. Un troisième concours a été lancé pour trouver la personne requise. On prévoit aussi un poste de secrétaire pour le Centre acadien qu’on espère rouvrira bientôt.

La trésorière sortante, Odette Comeau, a présenté le rapport financier. La Société historique opère toutes ses opérations avec 18 902,42 $ en banque.

Larry Peach, gérant du Tourisme de la municipalité de Clare, a expliqué les plans d’aménagement  des trois parcs municipaux, soit le parc Joseph-et-Marie-Dugas qui comprend la petite chapelle à l’Anse-des-Belliveau, le parc du Cap Sainte-Marie et le parc Wentworth à Corberrie. Avec l’aide de diapositives, il a offert un aperçu des produits une fois complétés prévus pour le prochain Congrès mondial acadien. 

Selon lui, le Parc à l’Anse-des-Belliveau comprendra un nouvel édifice, un Centre d’expériences qui logera le grand bateau d’antan construit par feu Jean Belliveau. Le marché aura une quinzaine de kiosques. Des panneaux d’interprétation sur l’industrie de construction de bateaux seront affichés. Il y aura une petite cuisine et des toilettes. Le gazebo et le boulodrome seront conservés. Il y aura aussi un sentier pour se rendre au phare. La petite chapelle et le cimetière seront levés pour éviter d’autres inondations et le cimetière sera entouré de bancs en pierre.

Au Cap Sainte-Marie, les panneaux interprétatifs seront améliorés. Il y aura l’histoire de la pêche et de l’époque de la pêche au thon. Il est prévu qu’on pourra monter dans le phare avec une vue extraordinaire de la côte. Une route sera réaménagée pour les fauteuils roulants et des plateformes sécuritaires seront installées sur le bout des falaises. 

Quant au parc Wentworth, il y aura des sentiers améliorés longeant le lac ainsi que des panneaux interprétatifs et des bancs.