le Samedi 3 Décembre 2022
le Vendredi 4 novembre 2022 7:00 | mis à jour le 8 novembre 2022 14:02 Actualités provinciales

Le CDÉNÉ veut stimuler la recherche chez les PME

Le Centre de l'entrepreneuriat Louis-E.-Deveau, près du campus de l’Université Sainte-Anne, à Pointe-de-l’Église.  — PHOTO(S) - Jean-Philippe Giroux
Le Centre de l'entrepreneuriat Louis-E.-Deveau, près du campus de l’Université Sainte-Anne, à Pointe-de-l’Église.
PHOTO(S) - Jean-Philippe Giroux
98 %. C’est le pourcentage des entreprises en Nouvelle-Écosse qui sont de petites et moyennes tailles. Pour encourager l’innovation des nouveaux entrepreneurs, le Conseil de développement économique de la Nouvelle-Écosse a conçu un espace spécial à cet effet.

Jean-Philippe Giroux – IJL – Réseau.Presse – Le Courrier de la Nouvelle-Écosse

Un petit groupe de citoyens étaient au rendez-vous, le jeudi 20 octobre, pour célébrer la semaine de la petite et moyenne entreprise (PME) avec l’équipe du Conseil de développement économique de la Nouvelle-Écosse (CDÉNÉ). 

Un 5 à 7 a eu lieu dans trois communautés acadiennes, soit Tusket, Chéticamp et Pointe-de-l’Église, pour valoriser les PME des régions respectives.

Le CUBE est l’un des quatre centres d’innovation dans le cadre du Projet Sandbox. 

L’événement à la Pointe s’est déroulé dans le « CUBE », un espace d’idéation entrepreneuriale situé au Centre de l’entrepreneuriat Louis-E.-Deveau qui encourage la recherche en bio-innovation. 

Il s’agit de l’un des quatre centres d’innovation du Projet Sandbox qui tente de « catalyser les idées du sud-ouest ». Les trois autres centres sont à Digby, Burridge et Shelburne. 

Le projet a été fondé en collaboration avec des partenaires comme le NSCC et l’Université Sainte-Anne (USA). 

L’espace en Clare vise principalement les élèves de l’USA qui souhaitent « s’inspirer d’idées nouvelles, des idées d’affaires, des solutions à des problèmes et s’outiller avec des expériences qui pourront se servir plus tard ». 

C’est un espace propice à la résolution de problèmes, fort utile pour des entrepreneurs souhaitant par exemple résoudre des défis liés à la production ou au marketing. 

L’entrepreneur n’a qu’à présenter son défi à un groupe d’étudiants de l’université responsable de trouver des solutions pour la compagnie. 

« C’est une occasion pour les étudiants de participer à des projets qui ne font pas partie du cursus académique […] et en même temps, les entreprises bénéficient de ça », explique Valérie Lalande, directrice des services de la recherche au bureau de la recherche de l’USA. 

Quelque 580 étudiants sont aux études à l’USA depuis l’automne 2021, selon les données d’Universités Canada. 

Souligner le travail des PME

Les membres de l’équipe de la Pointe ont prononcé des discours pour la semaine de la PME. 

L’équipe a aussi mis en lumière les obstacles que les PME des régions acadiennes doivent franchir. 

« Nos entrepreneurs, et surtout nos entrepreneurs acadiens et francophones dans nos régions rurales, sont parmi les personnes les plus innovatrices au pays, déclare André LeBlanc, gestionnaire des services aux entreprises et à l’entrepreneuriat du CDÉNÉ. Je suis confiant à le dire, parce qu’on a toujours eu besoin de faire beaucoup avec moins. » 

En 2019, quelque 1,2 million de petites entreprises faisaient partie de l’écosystème entrepreneurial du Canada. 

Encourager les entreprises locales

Le CDÉNÉ a également révélé les gagnants du concours pour l’idée de petite entreprise la plus intéressante dans chacune des trois régions acadiennes. 

Les entrepreneurs en première et deuxième places ont remporté de nombreux services de soutien offerts par le CDÉNÉ. La personne en première place a également obtenu un financement de 500 $ pour aider au démarrage de son entreprise. 

Le but de ce concours est de montrer que, avec un peu d’appui et de conseils, on peut donner vie à l’idée dans la tête de quelqu’un, peu importe sa grandeur. 

Le CDÉNÉ a tenu à ne pas dévoiler le nom des gagnants pour le moment.