le Samedi 3 Décembre 2022
le Vendredi 2 septembre 2022 7:00 Actualités provinciales

Un programme pour briser l’isolement des nouveaux arrivants

  PHOTO - passe-°°-imagination (Unsplash)
PHOTO - passe-°°-imagination (Unsplash)
Dans la région municipale d’Halifax, il existe un programme de jumelage entre résidents et nouveaux arrivants d’expression française afin de faciliter l’intégration communautaire.

Jean-Philippe Giroux – IJL – Réseau Presse – Le Courrier de la Nouvelle-Écosse

Le programme d’Immigration francophone de la Nouvelle-Écosse a été créé afin d’offrir aux nouveaux arrivants une occasion de rencontrer d’autres francophones et de trouver leur place dans leur communauté d’accueil.

Un autre objectif est de briser l’isolation sociale et de permettre la découverte et l’échange culturel entre les jumelés. 

Les nouveaux arrivants peuvent aussi profiter du jumelage pour mieux connaître la ville et établir un réseau. 

Sariaka Olmstead, agente d’intégration et de sensibilisation d’Immigration francophone de la Nouvelle-Écosse

PHOTO - Courtoisie

« Ils ont besoin d’appui, de soutien, de tisser des liens avec autrui », lance Sariaka Olmstead, agente d’intégration et de sensibilisation d’Immigration Francophone Nouvelle-Écosse. 

Dans la plupart des cas, les gens qui ont recours au programme de jumelage sont francophones, précise-t-elle, et la plupart ne parlent pas couramment l’anglais.  

D’après les données du recensement 2021, il y a 9 925 personnes dans la région d’Halifax dont le Français est la première langue officielle parlée, soit 2,3 % de la population. 

La proportion de gens parlant les deux langues officielles à Halifax et ses environs en 2021 est de 0,4 %. 

Les parrains ou marraines sont choisis selon les besoins et préférences du nouvel arrivant et bon nombre sont bilingues pour le guider à travers les interactions du quotidien qui se déroulent en anglais, comme le magasinage à l’épicerie. 

Ces résidents, établis dans la capitale depuis au moins deux ans, ont « déjà une connaissance de la communauté, mais aussi de la communauté francophone ».

Selon les données d’Immigration francophone de la Nouvelle-Écosse, moins de 1% des nouveaux arrivants en province avaient le Français comme langue dominante. 

Le ministère de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté a comme objectif d’atteindre un taux d’immigration francophone de 4,4 % d’ici 2023 en dehors du Québec. 

À l’échelle nationale, l’immigration francophone a représenté 1,95 % de l’entièreté des nouveaux arrivants en 2021. 

Un réseau de bénévoles

Une banque de bénévoles permet à l’organisme d’assurer un parrainage lorsqu’un arrivant a besoin d’être accompagné. 

Pendant une période de six mois, sur une base hebdomadaire, les deux individus se rencontrent à leur lieu de choix pour socialiser. 

Au cours de l’été 2022, l’organisme est venu en aide à cinq nouveaux arrivants en moyenne par mois dans le cadre du programme de jumelage. 

Il est important pour l’organisme, dont le seul bureau est à Halifax, de rencontrer les parrains et marraines en personne. Le programme est offert seulement dans la région municipale d’Halifax

L’organisme possède d’autres volets de bénévolat, y compris le programme de jumelage, qui inclut les activités de rapprochement et la clinique d’impôt. 

Un total de 3 536 nouveaux arrivants ont immigré en Nouvelle-Écosse en 2020-2021. 

PHOTO - immigrationfrancophonene.ca