le Lundi 26 septembre 2022
le Mercredi 31 août 2022 7:00 Actualités provinciales

La Swing du Suête en France – le voyage d’une vie

Des membres de la troupe de danse La Swing du Suête posant pendant leur spectacle spécial à Bernières-sur-mer en France, lors d'un événement créé pour rendre hommage aux soldats acadiens qui ont débarqué sur les plages de Normandie, le 6 juin 1944, et pour célébrer la vitalité de l'Acadie d'aujourd'hui.  — PHOTO - Gracieuseté
Des membres de la troupe de danse La Swing du Suête posant pendant leur spectacle spécial à Bernières-sur-mer en France, lors d'un événement créé pour rendre hommage aux soldats acadiens qui ont débarqué sur les plages de Normandie, le 6 juin 1944, et pour célébrer la vitalité de l'Acadie d'aujourd'hui.
PHOTO - Gracieuseté
La troupe de danse La Swing du Suête est originaire de Chéticamp et, depuis sa création en 1997, captive de nombreux publics. Plus récemment, elle a été au centre de l'attention des médias, notamment dans certaines régions de France.

Huit danseurs ont participé à cette aventure passionnante : Emma Sharpe, Milaine Chiasson, Chloe Odo Haché, Emily LeBlanc, Emilie Doucet, Emma Harris, Chloe Timmons et Dayna Larade. 

La directrice artistique, Christine Doucet, ainsi que les parents, Johanne Doucet et Nicole Larade, ont accompagné les filles pendant cette tournée spéciale.

Le groupe s’est rendu à Courseulles-sur-Mer, le 7 août, pour faire partie de la troupe d’animateurs de la 17e édition de la Semaine acadienne. Ce festival acadien en France, s’est déroulé du 7 au 15 août dans divers endroits, à savoir Douvres-la-Délivrande, Carpiquet, Beny-sur-mer, Bernières-sur-mer, Luc-sur-mer, Langrune-sur-mer, Saint Aubin sur mer, Authie, dans le Calvados ainsi que Courseulles-sur-mer.

Les danseurs de La Swing du Suête sont fiers à Bernières-sur-mer, en France, alors qu’ils rendent hommage aux soldats acadiens qui ont débarqué sur les plages de Normandie le 6 juin 1944.

PHOTO - Gracieuseté

Créé pour rendre hommage aux soldats acadiens, qui ont débarqué sur les plages de Normandie le 6 juin 1944, et pour célébrer la vitalité de l’Acadie d’aujourd’hui, cet événement est l’un des rares à ne pas avoir été annulé en 2020 et en 2021. Aujourd’hui, avec plus de 12 000 participants, il se positionne comme le plus important événement dédié à l’Acadie en France et est l’événement phare de l’été sur la Côte de Nacre.

« Lorsque nous avons accepté l’invitation pour participer à ce festival, l’organisateur nous a demandé si nous avions d’anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale dans nos familles, explique  Christine Doucet, directrice artistique de la troupe. C’est alors que nous avons appris qu’Eddie Aucoin, qui est le grand-oncle de Chloé Odo Haché, avait débarqué à l’endroit même où nous allions danser. Nous avons invité son fils Réjean Aucoin à venir nous faire une petite présentation pour nous parler de son père et de son séjour en Normandie pendant la Seconde Guerre mondiale. » 

« Réjean a expliqué au groupe que pendant la guerre, Eddie avait été séparé de son régiment et avait dû se réfugier dans une famille française, poursuit-elle. Après la guerre, Eddie et Henriette sont restés en contact avec cette famille jusqu’à leurs derniers jours parmi nous. Ils se sont écrit des lettres pendant des années. Après la mort de leurs parents, les enfants ont perdu la trace de cette famille. Avec les informations que Réjean avait partagées avec nous, nous avons réussi à revenir avec les noms, une adresse et un numéro de téléphone qui permettront à Réjean et à sa famille de reprendre contact avec cette famille française, qui a aidé leur père à survivre pendant la guerre. »

 « Nous avons appris tellement de choses sur le rôle de nos soldats acadiens dans la libération de la Normandie, conclut Mme Doucet. Tant de moments touchants et de fierté tout au long de cet hommage. La prestation des filles au monument commémoratif du Régiment de la Chaudière qui a débarqué à Bernières-sur-Mer, le 6 juin 1944, était extraordinaire et sans doute un souvenir qui restera gravé dans nos cœurs à jamais. »

En plus des activités du festival, le groupe a visité le Mont-Saint-Michel ainsi que les attractions parisiennes : La Tour Eiffel, Le Louvre, la Basilique du Sacré-Cœur, l’Arc de Triomphe, ainsi que des visites guidées à pied et une croisière en bateau sur la Seine.

« C’était vraiment une expérience incroyable et inoubliable à plusieurs niveaux, commente Johanne Doucet, l’un des parents qui accompagnaient le groupe. Le festival était très bien organisé, et les bénévoles étaient très chaleureux et généreux. Nous avons été traités comme des rois ! Les filles ont dansé tous les jours et sont devenues populaires auprès de la population locale. Les spectateurs ont beaucoup apprécié nos danses. Les filles ont signé des autographes, pris des photos avec les spectateurs et réalisé des interviews avec les médias locaux. 

« Nous avons également eu la chance de voir des spectacles d’autres artistes acadiens et de découvrir leur musique, dit-elle. C’était vraiment quelque chose d’être de l’autre côté de l’Atlantique et de voir des drapeaux acadiens flotter partout ! C’était une expérience d’apprentissage spéciale pour nous tous. »

La Swing du Suête a également assisté à des concerts avec des artistes tels qu’Isabelle Boulay, La Famille LeBlanc, Claude Cormier, Gabriel LeBlanc, Ariane Nadeau, Christian Marc Gendron, Manon Seguin et Terry Bradford. 

Ils ont également participé aux célébrations de la Fête de l’Acadie le 15 août dans le grand tintamarre avec environ trois mille personnes qui ont défilé le long du port de Courseulles.

Au fil des ans, cette incroyable troupe de danse a visité des écoles pour promouvoir cette forme d’art si profondément enracinée dans la culture acadienne. Depuis sa fondation, La Swing du Suête s’est produite partout dans les Maritimes, au Québec, en Alberta, au Vermont, en Louisiane et en France. 

Ce n’est pas seulement une troupe de danse, c’est une grande famille composée de jeunes gens talentueux et dévoués à leur pratique artistique. Le respect et l’amitié qu’ils partagent sont exemplaires. Cette troupe de danse joue également un rôle essentiel dans la communauté et sa culture. 

Par son travail, La Swing du Suête a contribué à l’épanouissement du talent de centaines de jeunes, au développement des arts dans la région et à la promotion de la danse acadienne.

Ils nous assurent que ce qui était autrefois la voie de nos ancêtres demeure. Ils suivent la tradition et gardent cette partie de notre culture vivante et prospère tout en devenant des jeunes impressionnants qui perpétueront cette fierté acadienne.