le Samedi 3 Décembre 2022
le Jeudi 18 août 2022 11:00 Nos communautés - Clare

L’Université Sainte-Anne fait part de sa tristesse à l’occasion du décès de Dan Nadeau

Dans la photo de gauche à droite : Première rangée - Dan Nadeau, Pascale Plourde Roussel, Mekayla Léger, Jacqueline Bright, Marie-Pier Grant, Adrien Comeau (entraîneur adjoint). Deuxième rangée - Renée-Gabrielle Comeau, Marie-Josée LeBlanc, Megan d'Entremont, Rachelle LeBlanc. Dernière rangée - Annie Deveau, Taylor Cossette, Loren Enman et Arlene Comeau (gérante) — PHOTO - Rachelle LeBlanc
Dans la photo de gauche à droite : Première rangée - Dan Nadeau, Pascale Plourde Roussel, Mekayla Léger, Jacqueline Bright, Marie-Pier Grant, Adrien Comeau (entraîneur adjoint). Deuxième rangée - Renée-Gabrielle Comeau, Marie-Josée LeBlanc, Megan d'Entremont, Rachelle LeBlanc. Dernière rangée - Annie Deveau, Taylor Cossette, Loren Enman et Arlene Comeau (gérante)
PHOTO - Rachelle LeBlanc
POINTE-de-l'ÉGLISE - L'Université Sainte-Anne (USA) fait part de sa tristesse à l'occasion du décès de Dan Nadeau, survenu le 16 août.

M. Nadeau a laissé sa marque non seulement sur les Dragons de l’USA, mais également sur plusieurs générations d’athlètes dans sa communauté adoptive de la Baie Sainte-Marie.

Depuis l’an dernier, il était engagé en tant qu’entraîneur de l’équipe de volley-ball féminin. Dès son arrivée, il a eu un impact positif sur les membres de l’équipe. Son leadership, sa sagesse et son approche réfléchie lui permettaient de guider avec aisance ses athlètes afin de gagner leur respect et maintenir des relations de confiance. 

Outre ses vastes connaissances des techniques du volley-ball, il était un grand promoteur de programmes visant à promouvoir le bien-être émotionnel et psychologique.

« Dan était vraiment la colle qui tenait notre équipe ensemble, dit Mekayla Léger, capitaine de l’équipe de volley-ball féminin des Dragons. J’ai eu beaucoup d’entraîneurs dans ma vie, mais Dan est certainement celui qui m’a le plus marqué, car il n’hésitait jamais à me demander comment je me sentais. 

« Grâce à lui, j’ai développé mes compétences en leadership et j’ai amélioré ma confiance, poursuit-elle. Son sourire était contagieux, ainsi que sa joie de vivre. Je chérirai toutes ses histoires et ses leçons de vie. »

« Dan était un entraîneur qui supportait ses joueuses, tant sur qu’en dehors du terrain, lance Marie-Josée LeBlanc, membre de l’équipe de volley-ball féminin et présidente de l’AGEUSA. Il nous a démontré ce qu’un entraîneur est censé être pour une équipe, et il va nous manquer énormément. Un homme avec tant d’amour pour le jeu et son équipe, un sentiment que je n’oublierai jamais. »

« Dan Nadeau a guidé plusieurs générations d’athlètes vers la réussite, autant dans le sport que dans la vie, en leur inculquant des valeurs telles que le respect, l’intégrité, l’éthique de travail et l’adoption d’une attitude positive, annonce Rachelle LeBlanc, ancienne athlète. Je suis extrêmement reconnaissante de l’impact qu’il a eu sur mon parcours et j’aurai toujours énormément de respect pour lui en tant qu’individu. Il laissera un gros vide dans notre communauté. »

De retour en Clare depuis quelques années, il était très généreux avec son temps. Il avait redonné l’élan aux équipes, aux clubs et aux camps de volley-ball pour les jeunes de la 5e à la 9e année de l’École Joseph-Dugas, de l’École Stella Marie et de l’École secondaire de Clare.  Passionné de golf, il était membre du Clare Golf and Country Club et directement impliqué dans le comité du programme junior en tant qu’entraîneur bénévole lors des cliniques de golf.

L’USA et toute la communauté universitaire s’unissent pour offrir à sa famille, ainsi qu’à ses amies et amis, leurs plus sincères condoléances.