le Lundi 26 septembre 2022
le Vendredi 12 août 2022 8:00 Acadie et Francophonie

Havre au tchai : Par-en-Bas se prépare pour le Congrès mondial acadien

Le drapeau acadien hissé bien haut — PHOTO - Nicolas Jean
Le drapeau acadien hissé bien haut
PHOTO - Nicolas Jean
Après deux années de pandémie, le concert télévisé de Radio-Canada La fête en Acadie : Havre au tchai permettra de célébrer le 15 août en présentiel tout en préparant la région au prochain Congrès mondial acadien (CMA).

Jean-Philippe Giroux IJL – Réseau Presse – Le Courrier de la Nouvelle-Écosse

Il s’agit du premier concert de grande échelle organisé dans la région de Par-en-Bas depuis près d’une décennie.

La Fédération culturelle acadienne de la Nouvelle-Écosse (FéCANE), qui présente le concert télévisé, précise que ce dernier est important pour cette région qui n’est pas encore habituée à organiser de tels événements.

Les municipalités d’Argyle et Clare auront l’honneur d’accueillir plus de 10 000 Acadiens de partout dans le monde lors du CMA en 2024.

Luc d’Eon, directeur général de la Fédération culturelle acadienne de la Nouvelle-Écosse (FéCANE)

PHOTO - Facebook (Luc d’Eon)

« Chez eux, chez nous »

Originaire de Pubnico, Luc D’Eon, directeur général de la FéCANE, est heureux que le concert se passe dans son village natal.

Pour lui, le spectacle est une occasion d’amener de la visibilité sur la région de Par-en-Bas.

« Ce n’est pas [une région] nécessairement connue parmi les autres Acadiens au Canada, observe le directeur général. Donc, c’est pas mal intéressant et je suis fier que, à travers ce spectacle-là, Pubnico et Par-en-Bas soient vus au niveau national. »

Il ajoute que la région se sent souvent oubliée et que le spectacle pourra aider les gens à s’afficher davantage comme Acadien.

« Si les gens savent qu’il y a des Acadiens en Nouvelle-Écosse, ils pensent : ah, oui, la Baie Sainte-Marie, lance-t-il. Oui, on est proche, mais Par-en-Bas a quand même sa propre [identité]. »

Pendant le concert du 15 août, des capsules vidéo seront présentées à différents moments, mettant en vedette les personnalités du village avec Robert d’Entremont, animateur de la soirée.

M. D’Eon a hâte « d’entendre l’accent pur, pas modifier » à la télévision pour que les gens de l’extérieur puissent découvrir les parlers de la région.

L’estrade en pleine installation à Pubnico-Ouest pour le concert Havre au tchai

PHOTO - Facebook (FéCANE)

Faire place à Par-en-Bas

Le concert servira d’exercice pour voir si la région est prête à accueillir le CMA en 2024. « Ce n’est pas une pratique, c’est un vrai spectacle, mais c’est quand même un aperçu de ce qui s’en vient », dit M. d’Eon.

En amont, il a fallu travailler d’arrache-pied afin de recruter le personnel nécessaire pour organiser le spectacle.

D’ailleurs, il y a encore plusieurs défis liés au recrutement de bénévoles, d’où l’importance de se préparer plus tôt pour le prochain CMA.

Selon le directeur général, la région a besoin d’un peu plus d’appui, car elle possède moins d’infrastructures et moins de gens y habitent, comparativement à Clare.

Il fait remarquer que la Baie Sainte-Marie est habituée à produire de grands spectacles, notamment avec le Festival acadien de Clare qui a fêté sa 67e édition cette année.

La fête en Acadie : Havre au tchai se tiendra le 15 août à 21 h au quai Dennis Point, à Pubnico-Ouest, et sera diffusée via Ici Télé.

Treize artistes et groupes prendront la scène lundi, dont Arthur Comeau, Radio Radio et P’tit Belliveau de Clare et Sluice de Par-en-Bas.