le Lundi 26 septembre 2022
le Lundi 8 août 2022 8:32 Nos communautés - Chéticamp

COMMUNAUTÉ DE CHÉTICAMP

Afin de souligner les communautés francophones et acadienne ainsi que de promouvoir les festivités liées à la Fête nationale de l’Acadie, le Courrier a demandé à un leadeur de chacune de nos communautés de nous présenter son organisme et de nous parler de l’importance du 15 août.

La Société Saint-Pierre

La Société Saint-Pierre est une société historique qui a pour mandat de développer une communauté acadienne et francophone qui a le goût de vivre quotidiennement sa langue et sa culture.

Fier propriétaire du centre culturel les Trois Pignons, La Société Saint-Pierre est un organisme sans but lucratif dûment incorporé et aussi un organisme de bienfaisance.

La Société Saint-Pierre travaille en partenariat avec divers autres organismes dans le développement communautaire ainsi que la programmation culturelle pour la communauté comme le festival annuel Le Festival de l’Escaouette.

Les affaires de la Société Saint-Pierre sont gérées par un Conseil d’administration de 12 personnes et exécutées par 3 employés à plein temps et 5 saisonniers.

https://www.lestroispignons.com/la-societe-saint-pierre/ 

Lisette Bourgeois, directrice générale de la Société Saint-Pierre

PHOTO - Courtoisie

Entrevue avec Lisette Bourgeois, directrice générale de la Société Saint-Pierre

Chacun a sa vision du 15 août et sa façon de célébrer : faire la fête, reconnaître le passé, militer, etc. Quelle est votre vision du 15 août ? 

Le 15 août est la date qui permet de fêter notre culture acadienne. Pour moi, c’est avant tout l’esprit de la fête au sein de la communauté. 

Comment célébrez-vous le 15 août dans votre communauté ? Quels sont les moments forts des célébrations ? 

Dans notre calendrier, nous commençons toujours par la messe. C’est surtout une occasion pour reconnaître la foi des personnes plus âgées. En soirée, nous célébrons la création, nous aurons des artistes. Nous souhaitons les soutenir et leur offrir une scène pour mettre de l’avant la culture acadienne. 

Nous invitons aussi les villages à décorer. Notre programmation pour les festivités acadiennes commence dès le mois de juillet. Le 15 août est en quelque sorte une belle conclusion. Nous avons essayé le tintamarre, mais moins de succès dans notre région. 

Pour vous, un.e Acadien.ne, c’est quoi ? 

Pour moi, ce n’est pas nécessairement quelqu’un qui parle le francais, mais quelqu’un qui a un attachement à une histoire qui se transmet de génération en génération. Il faut avant tout le ressentir dans son cœur. C’est plutôt un sentiment, un sentiment d’appartenance à sa communauté. C’est la fierté de notre culture qui permet de vivre en français en 2022. Il faut connaître et reconnaître son passé et son histoire. 

Votre mot ou expression acadienne préféré ? 

Le mot chafrail ou chaffrail(le) qui veut dire le désordre, le bruit. C’est très important pour nous et très typique de la communauté de Chéticamp. « What a chafraille! », comme on dit ici.

À l’approche du 15 août, quel message souhaitez-vous adresser aux communautés acadiennes de la Nouvelle-Écosse ?

Depuis la pandémie, nos communautés se sont peut-être éloignées. Je souhaite donc un rapprochement entre les communautés. Ne pas s’éloigner, travailler ensemble sur des projets qui nous apportent de la joie. Que chacun puisse se réunir avec sa famille, ses amis, sa communauté. On veut s’aimer et travailler ensemble. On est plus fort ensemble, nous avons intérêt à mettre nos forces en commun pour des projets qui permettent de faire rayonner notre culture. 

  • Moments forts des célébrations : dates clés, lieux,...

Des informations au sujet des festivités seront publiées prochainement sur la page Facebook de la Société Saint-Pierre.