le Samedi 13 août 2022
le Vendredi 29 juillet 2022 9:00 Nos communautés - Argyle

Des activités à Par-en-Bas pour fêter chez soi 

Deux bateaux près d’un quai, dans la région d’Argyle — PHOTO - munargyle.com
Deux bateaux près d’un quai, dans la région d’Argyle
PHOTO - munargyle.com
La Société Touristique Bon Temps d’Argyle présente de nouvelles activités régionales liées à la Fête nationale de l’Acadie pour raviver la fierté acadienne dans la région d’Argyle (Par-en-Bas). 

Jean-Philippe Giroux – IJL – Réseau Presse – Le Courrier de la Nouvelle-Écosse

Avec la venue du concert La fête en Acadie : Havre au tchai, à Pubnico, les organisateurs d’Argyle veulent mettre en place des activités « extra spéciales » pour encourager la participation des gens de la région.

De son côté, la Fédération culturelle acadienne de la Nouvelle-Écosse, l’organisme responsable du concert télévisé à Dennis Point, prévoit accueillir jusqu’à 2000 personnes à Par-en-Bas.

Allison Boudreau, secrétaire de la Société Touristique Bon Temps d’Argyle, précise que cette initiative a pour but également d’inviter les gens à « montrer leur fierté [envers] la culture et les traditions acadiennes ».

Elle mentionne qu’il y a plusieurs festivals et événements locaux qui n’existent plus depuis quelques années et que des gens de la communauté veulent reprendre le flambeau.

Allison Boudreau, agente de développement économique pour la région de Argyle et secrétaire de la Société Touristique Bon Temps d’Argyle

PHOTO - cdene.ns.ca

Rester dans la communauté

Le comité organisateur espère que les activités incitent les gens à demeurer chez soi, au lieu de s’évader au chalet. « On veut encourager ces gens à prendre quelques jours pour passer [du temps] dans les communautés », affirme Roger d’Entremont, président de la Société Touristique Bon Temps d’Argyle.

Il constate que le taux de participation dans la région durant la semaine précédant la Fête nationale est en baisse depuis ces dernières années. « Aujourd’hui, si tu fais un événement, très peu de monde va participer », déplore M. d’Entremont.

Le manque de bénévoles est un autre enjeu qui a eu une incidence sur la réussite des événements communautaires. Il y a 15 ans, les organismes ne se cassaient pas la tête pour trouver de l’aide. Aujourd’hui, il faut faire plus d’efforts pour recruter des bénévoles.

L’organisme souhaite aussi que la S’maine acadienne de Par-en-Bas puisse générer des retombées économiques pour les entreprises, les restaurateurs, les affaires touristiques et les organismes communautaires.

Les organisateurs se croisent les doigts pour que l’événement devienne une tradition annuelle et que les prochaines éditions soient « plus grandes » que la première.

Le tourisme en 2022

L’industrie touristique en a pris un coup depuis 2020, mais les entreprises du secteur semblent remonter la pente.

Roger d’Entremont est également président du Village historique acadien de la Nouvelle-Écosse. Il mentionne qu’il y a eu une hausse d’environ 75 % des visiteurs au Village cette année.

C’est un exemple qui démontre que l’industrie est en train de voir la lumière au bout du tunnel. « Je pense que les gens sont prêts à explorer, à se mettre de nouveau à être touristes », remarque Allison Boudreau.

La Société Touristique Bon Temps d’Argyle prévoit dévoiler son matériel promotionnel prochainement pour promouvoir ses activités.

La S’maine acadienne de Par-en-Bas se tiendra du 8 au 15 août dans les villages de la Municipalité d’Argyle.