le Lundi 5 Décembre 2022
le Mardi 19 juillet 2022 7:00 Actualités nationales

Mélaine Ricard-Boulieu, nouvel attaché culturel du Consulat général de France dans les provinces atlantiques

DARTMOUTH — Le Consulat général de France dans les provinces atlantiques peut maintenant compter sur un nouvel attaché culturel, Mélaine Ricard-Boulieu, afin d’œuvrer pour le renforcement de la coopération entre les provinces de l’atlantique ainsi que la France entourant divers domaines.

Originaire d’un village entre Lyon et les Alpes françaises, M. Ricard-Boulieu est diplômé d’une maîtrise d’Affaires publiques de Sciences Po Paris, spécialité Culture. 

Après ses études, il a travaillé deux années dans des institutions muséales parisiennes et lyonnaises avant de déménager à Montréal afin de promouvoir des festivals de cinéma. 

Il a finalement été sélectionné parmi une centaine de candidats afin de devenir le prochain attaché culturel du Consulat général de France, depuis le mois de mai dernier.

Le mandat d’un attaché culturel au Consulat général de France ?

Le mandat principal d’un attaché culturel est de travailler à la mise en place de différents partenariats importants avec des organisations culturelles et locales, et ce en étroite collaboration avec les Alliances françaises de Moncton et d’Halifax. 

Pour M. Ricard-Boulieu, la collaboration et la coopération sont des solutions afin de promouvoir la culture acadienne et francophone. 

« En tant qu’attaché culturel auprès du Consulat général de France dans les provinces atlantiques, mon mandat consiste à œuvrer au renforcement de la coopération entre la France et les provinces atlantiques dans les domaines de la culture, de l’éducation, de la recherche scientifique et de l’enseignement supérieur, lance l’attaché culturel. Cette action s’inscrit dans la stratégie de coopération culturelle menée par la France au Canada. » 

Pour son mandat, ses priorités sont d’aller à la rencontre des organismes locaux ainsi qu’assister à différents événements tels que la Fête de la musique en Acadie afin de lui permettre de développer sa stratégie de coopération sur le long terme avec les provinces atlantiques. « Ma priorité pour ce début de mandat est de rencontrer nos partenaires dans les quatre provinces atlantiques afin de pouvoir renouveler les partenariats existants et en imaginer de nouveaux, » ajoute-t-il.

Développer des liens culturels avec les francophones de la Nouvelle-Écosse

Favoriser et promouvoir des contenus francophones et acadiens dans les provinces atlantiques est l’un des objectifs de son nouveau poste ; c’est « grâce à nos partenaires sur place, qu’ils soient des centres communautaires, des universités ou par exemple des festivals de cinéma, je pourrai continuer de développer le lien culturel avec les Acadiens de la Nouvelle-Écosse ». 

L’attaché culturel souhaite sincèrement que la coopération avec les organismes culturels francophones et acadiens de la Nouvelle-Écosse soit toujours de plus en plus fructueuse. 

« Nous souhaitons encore les associer à notre programmation culturelle, comme la Nuit des Idées, la Fête de la Musique en Acadie, les célébrations de la Francophonie, etc., énumère-t-il. J’ai déjà eu la chance de me rendre une fois à Halifax dès mon deuxième mois en poste et je compte bien y revenir, ainsi que dans le reste de la Nouvelle-Écosse, aussi souvent que possible. »

Il compte sur les organismes acadiens et francophones pour le contacter et le solliciter lors de tout événement relevant de la culture, de l’éducation afin de lui permettre de mieux connaître les atouts de l’Acadie.

« C’est une chance pour la France, et pour la Nouvelle-Écosse, d’avoir un Consulat général de France en Atlantique qui puisse effectuer au quotidien ce travail de terrain, conclut-il. Profitons-en ! »