le Samedi 13 août 2022
le Jeudi 14 juillet 2022 11:00 Acadie et Francophonie

L’AMAC visite le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse

assis (g. à d.) : Monique Comeau, Roland Blanc, Chantal Montigaud et Evelyn 
debout (g. à d.) : Daniel Robichaud, Didier, Adrien Comeau, Natalie Robichaud et Mary Ann Gauvin — PHOTO(S) - Gracieuseté
assis (g. à d.) : Monique Comeau, Roland Blanc, Chantal Montigaud et Evelyn debout (g. à d.) : Daniel Robichaud, Didier, Adrien Comeau, Natalie Robichaud et Mary Ann Gauvin
PHOTO(S) - Gracieuseté
CLARE et VALLÉE - L’Association des Maritimes Acadie Charentes (AMAC) était en visite dans le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse les 23 au 30 juin dernier.

L’AMAC est une association fondée en 2018 et a comme mandat de faire découvrir et pérenniser l’Acadie, son histoire et sa culture par des manifestations diverses, des voyages, de la généalogie et des rencontres. 

L’association est basée à Royan, une commune du sud-ouest de la France, située dans le département de la Charente-Maritime, et est à proximité immédiate de l’océan Atlantique. Royan est le village natal de l’explorateur Pierre Dugua de Mons qui, en 1604, s’est rendu jusqu’à Île Sainte-Croix pour y établir la première colonie acadienne.

Lors de leurs visites au sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, la délégation a surtout visé les régions d’Annapolis Royal et de la Baie Sainte-Marie, en visitant des lieux historiques acadiens comme l’Habitation de Port-Royal, le Lieu historique national de Grand-Pré et le Lieu historique national de Fort-Anne. Lors de leurs visites à la Baie Sainte-Marie, ils ont visité le Centre d’interprétation au Rendez-vous de la Baie, La Vieille Maison de Meteghan ainsi que le phare du Cap Sainte-Marie dans la brume. 

Didier, Roland Blanc, Chantal Montigaud et Evelyn

L’AMAC a comme objectif de faire reconnaitre l’Acadie dans le département de la Charente-Maritime et est en train de travailler sur un grand projet à l’instant intitulé Espace Acadien qui relatera l’histoire de l’Acadie de 1600 à nos jours.

Cette espace qui offrirait divers pavillons sur différents thèmes de l’Acadie sera une manière pour la population francophone de s’éduquer sur les Acadiens et leurs trajets.

Parmi les thèmes envisagés dans l’ébauche figurent la fondation, l’expansion, l’installation et la vie quotidienne, les relations entre les Anglais et les Français, les conflits, la Déportation et la dispersion, pour terminer avec l’évolution de l’Acadie.

L’AMAC vise 2027 pour compléter le musée de l’Espace Acadien, afin d’être prêt pour 2028, l’année du 400e anniversaire de la mort de Pierre Dugua de Mons. C’est un peu loin dans l’avenir, car il y a encore plusieurs étapes à franchir, comme trouver un lot de terre, faire la construction et, ensuite, le montage des lieux.

En plus de ce projet, l’AMAC organise annuellement un pique-nique en rouge et blanc le premier dimanche suivant le 1er juillet pour célébrer la fête du Canada dans le département de la Charente-Maritime. Elle prépare aussi un repas acadien le deuxième vendredi du mois de décembre où les participants reçoivent un plat traditionnel acadien.

Le jumelage des municipalités d’Annapolis Royal et de Royan date de l’année 1995 quand le maire à l’époque, Phil Roberts, a fait un voyage à Royan pour y rencontrer les gens et voir s’il y avait de l’intérêt. L’année précédente, deux représentants de Royan sont venus à Annapolis, et c’est de là qu’un comité de jumelage fut créé.

Ce jumelage est fixé pour établir des liens d’amitié entre les peuples, promouvoir une compréhension mutuelle qui dépasse les frontières linguistiques et culturelles de plus qu’accroître les contacts entre les deux communautés, notamment entre les professionnels et les jeunes organisant des échanges régulièrement tous les quatre ans.