le Samedi 13 août 2022
le Lundi 4 juillet 2022 21:01 Lettre d'opinion

Quatre Capsules d’Interventions

Si vous êtes un.e survivant.e de la violence domestique, il se peut que le contenu de cet article résonne fort avec vous. Il est non seulement difficile d’admettre qu’on est dans une situation de violence et de commencer le processus de guérison, il y a des éléments de logistique qui viennent se rajouter à la situation.

Qu’il s’agisse d’un logement de transition, d’une procédure judiciaire ou de divorce, ou encore d’un travail sur soi, il y a beaucoup d’étapes à travers desquelles passer avant de pouvoir aller de l’avant. Ces obstacles peuvent dissuader de nombreu.ses.x survivant.e.s d’essayer de sortir de situations toxiques. 

À l’occasion de la Semaine des victimes et des survivants d’actes criminels, ayant eu lieu du 15 au 21 mai dernier, la Fédération des femmes acadiennes de la Nouvelle-Écosse (FFANE) a lancé le projet « Quatre capsules d’intervention ». Ce projet, financé par le ministère de la Justice du Canada, visait à sensibiliser le public au parcours des survivant.e.s en situation de violence et aux étapes nécessaires pour assurer leur sécurité. 

Cette minisérie d’entrevues de style documentaire touche plusieurs acteurs différents dans le domaine de la violence domestique. C’est grâce à cette collaboration entre ces acteurs que les survivant.e.s peuvent entamer le processus de reprise en main de leur vie. 

Notre première entrevue a été réalisée avec Linda Lapierre, intervenante auprès des enfants à la Chrysalis House de Kentville, N-É – une maison de transition. Ensuite, nous nous sommes entretenus avec Nicholas Foran, un avocat francophone de l’Aide juridique de la Nouvelle-Écosse (Nova Scotia Legal Aid), pour discuter du processus à travers duquel un.e survivant.e doit passer au tribunal. La troisième entrevue était avec Yvonne Lombard, une thérapeute de la région de Clare, pour parler de la psychologie d’un.e survivant.e afin de nous aider à mieux comprendre ce qu’elle ou il vit au quotidien. Et enfin, nous avons fait une entrevue avec Virginie Gagnon, une aide-enseignante qui a vécu de la violence conjugale pendant de nombreuses années et qui a partagé avec nous son histoire. 

Entre chaque entrevue, nous avons également publié des ressources supplémentaires telles qu’une série sur ce qu’est une maison de transition de plus que des informations afin de trouver de l’assistance juridique et pour trouver un.e psychologue francophone. Ces ressources sont disponibles sur nos réseaux sociaux (Facebook, Instagram et Twitter).

Pour comprendre ce que vivent les personnes en situation de violence, nous devons commencer en comprenant mieux leur parcours. Nous espérons qu’à travers ces entrevues, le public sera mieux informé des différents cheminements que suivent les survivant.e.s et mieux outillé pour assister ceux et celles autour de soi qui pourraient vivre de la violence. Être dans une situation de violence peut être extrêmement isolant et bâtir l’empathie pour ce que vivent les survivant.e.s n’est qu’une première étape. 

Pour visionner les entrevues, veuillez vous rendre sur la page YouTube de la FFANE. Pour plus d’informations, contactez Zoë Comeau, collaboratrice de projets, à zoe.c@ffane.ca ou au 902-489-7864.