le Dimanche 3 juillet 2022
le Mardi 21 juin 2022 12:30 Nos communautés - Chezzetcook

Escapade au cœur de l’Acadie

Étudiants du Cégep de Sainte-Foy, Québec — PHOTOS - Gracieuseté Laurie-Ann Hugli
Étudiants du Cégep de Sainte-Foy, Québec
PHOTOS - Gracieuseté Laurie-Ann Hugli
CHEZZETCOOK - Les étudiants du Cégep de Sainte-Foy, Québec, ont été complètement enchantés des Acadiens de la Nouvelle-Écosse, grâce à un voyage en province ayant eu lieu du 3 au 15 juin 2022. Une expérience révélatrice, selon ces jeunes, car on en parle peu de cette histoire si vague de la Déportation et de l’année 1755.

Vicki-Ann Hugli, originaire de Chezzetcook, est l’enseignante responsable ayant proposé ce voyage à l’administration du Cégep en 2021. Le projet a été soutenu par l’établissement et a été partiellement financé par dix étudiants de 17-18 ans. 

Selon Mme Hugli, «l’objectif du projet était d’amener les jeunes Québécois à voir une autre façon de vivre en français, de leur montrer une autre culture et une autre vie. Cela pour leur donner une idée du défi que représente le maintien de la culture, de la langue et du patrimoine français. En particulier dans une province où nous sommes minoritaires et [où] les communautés acadiennes sont très isolées.» 

Un intérim bien chargé leur a permis de faire plusieurs escalades avec l’aide du musée l’Acadie de Chezzetcook et du club français de la région. Ils ont notamment visité le Jardin public victorien, les cimetières historiques, un tour du port d’Halifax sur le grand voilier Silva, une visite de la vallée de l’Annapolis – Grand Pré et Port Royal, Peggy’s Cove ainsi que le mémorial aérien suisse, la citadelle d’Halifax, le Quai 21 (Pier 21), et encore plus.

Vicki-Ann Hugli, Loyane Comtois-Mailloux, Florence Hamel, Tracy Narindrarisoa, Emyliann Bertrand (Crédit-Lucien Comeau)

Selon l’étudiante Loyane Comtois-Mailloux, la visite de l’Acadie de Chezzetcook avec le club français, «c’est vraiment amusant. On voit plus que l’image de l’Acadie à cette soirée. On connaît davantage les gens et leurs voies d’esprit de rassemblement.   Cela démontre comment vous vous rassemblez, mais aussi comment vous êtes différents du Québec dans vos traditions.»

Étudiants du Cégep de Sainte-Foy, Québec

Florence Hamel a déclaré que la visite de Grand Pré, un site de l’UNESCO, était vraiment étonnante à voir par rapport à l’histoire de la déportation. «Je savais qu’il y avait eu des conflits entre les Français et les Anglais, mais je ne connaissais pas tellement le contexte et l’importance que cela a eue sur les territoires et les gens».

Emyliann Bertrand ajoute que pour elle, « c’était une occasion d’apprendre, de comprendre et de faire des parallèles avec l’histoire et la culture du Québec. Comprendre l’importance de la langue française et combien elle est vitale pour la fierté de chaque génération. »

«Un échange culturel avec l’École Beaux Marais et ses élèves vivants et passionnants a permis à nous de comprendre pourquoi les parents voulaient une école, a déclaré Tracy Narindrarisoa. C’est essentiel pour la communautaire française pour garder la langue vivante afin qu’elle ne disparaisse pas. L’opportunité d’avoir un dîner et une soirée festive avec les Acadiens de Chezzetcook et de Grand Désert avec une randonnée pour gratter les coques a également été bien appréciée.»