le Lundi 5 Décembre 2022
le Vendredi 20 mai 2022 16:54 | mis à jour le 30 mai 2022 7:56 Actualités thématiques

Un refus de financement oblige le camp de jour CJA à fermer pour 2022

La Colonie Jeunesse Acadienne appelle les enfants à colorier ce dessin et à l'envoyer aux élu.e.s.
La Colonie Jeunesse Acadienne appelle les enfants à colorier ce dessin et à l'envoyer aux élu.e.s.
POINTE-de-L’ÉGLISE – En raison de la décision du gouvernement fédéral de rejeter une demande de financement dans le cadre du programme de subventions salariales Emplois d’été Canada, les Dames patronnesses de la CJA ont le regret d’annoncer que leur camp de jour Colonie jeunesse acadienne (CJA) ne sera pas offert pour l’été 2022.

Nous avons le coeur brisé d’annuler nos activités cet été. Cependant, afin de garantir la sécurité de nos campeurs et la qualité de notre programmation, il est impossible d’offrir nos camps de jour à l’heure actuelle.

POINTE-de-L’ÉGLISE – En raison de la décision du gouvernement fédéral de rejeter une demande de financement dans le cadre du programme de subventions salariales Emplois d’été Canada, les Dames patronnesses de la CJA ont le regret d’annoncer que leur camp de jour Colonie jeunesse acadienne (CJA) ne sera pas offert pour l’été 2022.

Réanne Evans, présidente du groupe à but non lucratif, indique : « Nous avons le coeur brisé d’annuler nos activités cet été. Cependant, afin de garantir la sécurité de nos campeurs et la qualité de notre programmation, il est impossible d’offrir nos camps de jour à l’heure actuelle. » Les camps de la CJA sont un élément essentiel de la communauté de Clare depuis 1968. À l’origine, les enfants d’âge scolaire participaient à des camps de vacances pour se rapprocher du grand air, de la langue française et de la culture acadienne distincte.

Au cours des dernières années et pour répondre aux besoins des familles au travail, la CJA a été convertie en un modèle de camp de jour, accueillant une moyenne de 30 enfants par jour pendant 10 semaines chaque été dans les yourtes de l’Université Sainte-Anne. La découverte de la nature et la célébration de la culture acadienne demeurent une priorité pour les organisateurs du camp. Il s’agit de l’un des rares camps de jour de langue française en Nouvelle-Écosse, et le seul camp de jour à temps plein dans la municipalité de Clare. Natalie Robichaud, directrice générale de la Société acadienne de Clare, note : « C’est vraiment malheureux que la CJA a tenu depuis 1968 pour en arriver ici.

Un camp français est tellement important pour une communauté de langue officielle minoritaire, non seulement pour les services de gardes d’enfants, mais pour le développement de l’identité acadienne et de leadership chez nos jeunes. » Ajoute Mme Evans : « Plusieurs organisations et institutions de Clare ont participé à la programmation préliminaire de cette année. Nous avions prévu une série d’activités passionnantes pour les enfants de notre communauté.

Nous verrons comment ces activités peuvent être retravaillées dans un format différent pour offrir aux familles une forme de garde d’enfants cet été. En attendant, nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour que notre camp de jour CJA puisse revenir en force pour 2023. » Les Dames patronnesses de la CJA tiendront leur assemblée générale annuelle le jeudi 9 juin, à 18 h 30, au Centre des anciens combattants de Clare à Saulnierville.

Toutes et tous sont les bienvenus ; un service de garde d’enfants sera offert sur place. Pendant ce temps, la Société acadienne de Clare organise une campagne de rédaction de lettres pour encourager les jeunes, les parents et les intervenants de la communautéà exprimer leur besoin et leur appréciation pour une programmation estivale française fiable pour les enfants de Clare. Les détails sont disponibles sur la page Facebook de la Société acadienne de Clare (www.facebook.com/societeacadiennedeclare).