le Mercredi 25 mai 2022
le Vendredi 25 février 2022 9:33 Environnement/Agriculture

Lorsque la nature prospère, nous en bénéficions tous – 157 hectares supplémentaires sur la rive sud de la Nouvelle-Écosse

  — gracieuseté Conservation de la nature Canada)
 
gracieuseté Conservation de la nature Canada)
PORT JOLI, N.-É. – Conservation de la nature Canada (CNC) a annoncé le 23 février la protection de deux nouveaux sites sur la côte sud-ouest de la Nouvelle-Écosse. Cette organisation a terminé l’acquisition de 110 hectares dans cette région et a également reçu un don partiel de plus de 47 hectares sur la péninsule de Port Joli.

Les habitats nouvellement conservés comprennent des marais salés, des estrans, des plages de sable blanc et des étendues intactes de forêt Wabanaki (acadienne). L’orignal continental, en voie de disparition dans la province, et le pluvier siffleur, désigné en voie de disparition en vertu de la Loi sur les espèces en péril du Canada, sont deux importantes espèces protégées grâce à ce projet. Quatre refuges d’oiseaux migrateurs de compétence fédérale se trouvent à proximité et abritent des milliers de sauvagines qui s’y reproduisent et y passent l’hiver.

Une partie de ce projet a fait l’objet d’un don à Conservation de la nature Canada dans le cadre du Programme des dons écologiques du gouvernement du Canada. Ce programme offre des avantages fiscaux aux particuliers et aux entreprises qui font don de terres écosensibles.

Avec l’ajout de ces deux nouvelles propriétés, CNC conserve et assure l’intendance d’un réseau de 787 hectares de terres protégées à Port Joli. Les efforts de l’organisme dans la région ont été guidés par les partenariats avec les propriétaires fonciers locaux. Ces propriétés se trouvent toutes à courte distance du parc provincial Thomas Raddall, de la réserve naturelle Port L’Hebert, du parc provincial Port L’Hebert et du parc national Kejimkujik Bord de mer, lesquels abritent d’importantes populations d’espèces sauvages.

Des projets comme celui-ci démontrent le leadership de CNC dans l’accélération du rythme de la conservation au Canada. Au cours des deux dernières années seulement, le travail de CNC a influencé la protection de plus d’un million d’hectares (près de deux fois la superficie de l’Île-du-Prince-Édouard) d’un océan à l’autre

Au cours des prochaines années, CNC doublera son impact en mobilisant les Canadiens et en obtenant des résultats durables en matière de conservation. Face au déclin rapide de la biodiversité et au changement climatique, la nature est notre alliée. Et aucune de ces crises ne peut être résolue sans conserver la nature. 

CNC croit que lorsque la nature prospère, nous en bénéficions tous.

En savoir plus

Pour en savoir plus sur le Programme des dons écologiques, du gouvernement du Canada, visitez le site Web du Programme des dons écologiques.

Pour en savoir plus sur le travail de CNC en Nouvelle-Écosse et sur comment y contribuer : conservationdelanature.ca/nouvelle-ecosse