le Lundi 5 Décembre 2022
le Vendredi 18 février 2022 10:35 Communautaire

Le Canada atlantique – Un temps parmi les plus imprévisibles au monde!

  Rosie Aucoin-Grace
Rosie Aucoin-Grace
CHÉTICAMP – Année après année, nos conditions météorologiques deviennent plus imprévisibles et donnent lieu à des fluctuations météorologiques extrêmes. Avec un temps aussi instable, il peut être très trompeur et dangereux. Cet hiver a été marqué par de nombreuses tempêtes en fin de semaine, Mère Nature n’arrivant pas à se décider sur la saison à venir. Des vents violents, des blizzards avec des températures très froides, des tempêtes de verglas, des quantités inhabituelles de pluie/précipitations causant de nombreux dégâts et des inondations, etc. La fin de semaine dernière, nous avons été l’un des points chauds du Canada, après Kentville, en Nouvelle-Écosse, où la température maximale était de 15c. Une telle variation et instabilité dans notre météo.

 Environnement Canada déclare : « Le Canada atlantique connaît des conditions météorologiques parmi les plus complexes et les plus imprévisibles au monde. » 

Le Canada atlantique se trouve sur la trajectoire de plusieurs systèmes météorologiques importants : les systèmes qui descendent la vallée du Saint-Laurent, les systèmes qui proviennent du centre des États-Unis (systèmes de la vallée de l’Ohio) et les systèmes qui remontent la côte Est des États-Unis. Étant donné l’inexactitude des prévisions concernant les systèmes individuels, il est difficile de prévoir quel système aura l’effet le plus important. Ajoutez à cela les effets du courant froid du Labrador, du courant chaud du Gulf Stream, de l’ouragan ou de la tempête tropicale occasionnels, ainsi que des hautes terres du Cap-Breton qui peuvent créer des vents forts de leur propre chef avec peu d’avertissements. Vous pouvez commencer à comprendre pourquoi notre météo est si changeante et imprévisible. Les vents de la Suête, qui affectent la côte ouest et nord des Hautes- Terres-du-Cap-Breton (de Margaree Harbour à Bay St Lawrence), ne doivent pas être pris à la légère.

Mercredi 9 février, des vents de Suête étaient annoncés pour notre région avec des rafales pouvant atteindre 150 km/h.

Nous avons appris que le calme étrange qui précède la tempête est le signe d’un temps potentiellement dangereux à venir très prochainement. C’était certainement le cas pour cette Suête. Une tempête de vent brutale avec des rafales enregistrées jusqu’à 197 km/h dans la région acadienne de notre comté. 

Une fois de plus, de nombreux commentaires ont été faits sur les médias sociaux pendant la tempête, certains étant assez inquiets de l’intensité de cette Suête. Il faut vraiment vivre une telle tempête pour comprendre à quel point on peut se sentir impuissant quand on a l’impression que la maison tremble ou, pire, qu’elle pourrait s’envoler. De nombreuses personnes ont été privées d’électricité dès les premières heures de la soirée et jusqu’aux petites heures de la nuit, voire plus. L’obscurité a semblé amplifier l’intensité de la tempête.

  

Pendant la tempête, beaucoup ont dit avoir été terrifiés et avoir déménagé au sous-sol ou dans une partie plus sûre de la maison, loin du côté est de leur résidence. Certains ont mentionné la perte d’une des marches du perron, une fenêtre soufflée, de la glace qui s’est envolée du toit et des maisons, des panneaux d’adresse boulonnés qui ont volé sur les pelouses, des boîtes à ordures endommagées, des gens qui parlent de mettre des volets à partir de maintenant, une tente de stockage déchirée qui était bien abritée, des portes de hangar doubles ouvertes et endommagées, d’énormes branches d’arbres cassées et des débris dans les cours et la liste continue. Dans l’ensemble, la plupart des résidents s’en sont plutôt bien sortis. Beaucoup de gens ont estimé que c’était l’une des pires suêtes depuis longtemps.

Alors que nous devenons de plus en plus dépendants de la technologie et de l’électricité, l’idée d’une coupure de courant devient encore plus inquiétante. C’est une chose que les lumières vacillent pendant quelques secondes au milieu d’un orage, mais passer des heures ou des jours dans le noir peut inspirer la panique et l’hystérie.

Il y a quelques années, 4 500 clients de Nova Scotia Power dans notre comté ont subi une panne de courant prolongée. Une tempête que nous n’oublierons pas de sitôt, car elle a entraîné quelques empoisonnements au monoxyde de carbone presque mortels, des incendies et d’autres urgences. L’une des principales préoccupations est la capacité du temps hivernal à couper le chauffage, l’électricité et les services de communication de votre maison ou de votre bureau, parfois pendant plusieurs jours. Les fortes chutes de neige et le froid extrême peuvent immobiliser une région entière. Il est important de se préparer aux intempéries hivernales avant qu’elles ne surviennent. Avec les effets du réchauffement climatique, les tempêtes de la nature sont de plus en plus fréquentes, un phénomène auquel beaucoup d’entre nous sont mal préparés.

La meilleure façon d’assurer la sécurité de votre famille dans ces situations est d’avoir un plan d’urgence. Avoir un plan et en discuter avec vos proches vous fera gagner du temps et rendra les situations réelles moins stressantes. Parlez à vos enfants de votre plan d’urgence familial. Apprenez-leur des informations personnelles de base afin qu’ils puissent s’identifier s’ils sont séparés de vous et qu’ils sachent qui appeler, comme le 9-1-1 ou le numéro d’urgence local, pour obtenir de l’aide. La préparation n’a pas besoin d’être importante, de simples objets rangés dans votre maison peuvent vous permettre de survivre ou de vous mettre en sécurité au moins jusqu’à l’arrivée des secours.

Dans certains cas, écoutez la radio ou la télévision pour obtenir des informations des autorités locales et suivez leurs instructions. Il est donc important de connaître l’emplacement de la vanne d’eau, du panneau électrique, de la vanne de gaz et du siphon de sol de votre maison. Assurez-vous que tout le monde connaît également l’emplacement de la trousse d’urgence familiale, de l’extincteur et du détecteur de monoxyde de carbone, faites rentrer les animaux de compagnie à l’intérieur pendant l’hiver et réduisez au minimum les déplacements.