le Lundi 26 septembre 2022
le Vendredi 10 Décembre 2021 15:11 Environnement/Agriculture

Rendez-vous avec le Maire de Halifax, Mike Savage sur les effets climatiques

Mike Savage au COP26 en Écosse avec le maire de Miami, Francis Suarez :   — Mike Savage
Mike Savage au COP26 en Écosse avec le maire de Miami, Francis Suarez :  
Mike Savage
HALIFAX – Les Britanno-Colombiens subissent une série de changements climatiques sous forme d’incendies, de sécheresses et d’inondations, une situation qui entraîne de graves conséquences socio-économiques. Halifax connaîtra tel un sort semblable? Et comment agir aujourd’hui afin d’éviter des conséquences semblables demain?

Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a voulu en savoir plus sur les défis auxquels les Haligoniens seront confrontés en raison des changements climatiques. C’est dans cet esprit que nous avons contacté Mike Savage, maire de la Municipalité régionale d’Halifax, afin de discuter de son voyage pour assister à la conférence mondiale sur le changement climatique, la COP26. 

En tant que président du caucus des maires de la Fédération canadienne des municipalités (FCM), M. Savage est dans une position unique pour nous donner un aperçu de la façon dont le conseil de Halifax aborde les questions climatiques. La FCM est la voix nationale des gouvernements municipaux canadiens et se consacre à l’amélioration de la qualité de vie dans toutes les collectivités en favorisant des gouvernements municipaux forts, efficaces et responsables. À ce titre, il a été invité par le réseau C40, composé de maires d’une centaine de villes dans le monde et par la Convention mondiale des maires sur le climat et l’énergie. 

« Halifax a élaboré et adopté un plan climatique en 2020 avec la collaboration de divers groupes d’intérêt, organisations et associations, sous l’initiative de l’organisation HalifACT, explique M. Savage. Ce plan est un type de phare qui guide les autres grandes villes en matière de responsabilité environnementale. Si Halifax ne s’adapte pas et n’atténue pas les risques liés aux effets du changement climatique, elle devra un jour ou l’autre faire face à ses impacts, notamment des ondes de tempête (storm surges) et une augmentation du niveau de la mer, ce qui causerait d’importants dommages à l’infrastructure. En plus, on peut s’attendre à davantage d’inondations et des incendies de forêt causés en partie par l’activité humaine.   

Le budget de la ville prévoit une augmentation de 5,9 % en total des impôts fonciers, dont 3 % seront alloués à la lutte aux changements climatiques. L’augmentation est toutefois critiquée par plusieurs, mais le maire rappelle que la municipalité doit trouver des fonds afin de s’adapter au climat.

« Il y a toujours une résistance aux taux d’imposition, relativise M. Savage. Pourtant l’année dernière, notre augmentation était de 0,9 % à la lumière du COVID et de l’effet sur les entreprises. Mais avec l’inflation, nous n’avons pas d’autre choix que d’augmenter les impôts. C’est 80 à 90% des recettes de la ville qui proviennent des impôts fonciers. Les seules autres mesures possibles sont d’augmenter la dette ou de puiser dans les réserves de la ville. » Savage rappelle que les villes financent environ 60 % de l’infrastructure du pays, mais ne perçoivent que 8 à 10% des taxes. Les autres gouvernements devront en faire davantage à l’avenir. 

Alors que HaliFACT s’était fixé l’objectif d’atteindre la carboneutralité en 2050, le maire d’Halifax explique que la municipalité devra agir plus rapidement. 

« Nous nous rendons compte aujourd’hui qu’il serait trop tard. Nous voulons donc que nos opérations municipales atteignent la carboneutralité d’ici 2030 », explique-t-il.

Pour y arriver, Halifax souhaite notamment électrifier sa flotte d’autobus et apporter des changements dans la façon les bâtiments du territoire de la ville sont construits et rénovés. Halifax a également introduit le concept de ville solaire et a établi le premier Fonds municipal vert du Canada. Ce fonds permet aux gens d’installer des panneaux solaires sur leur toit et de les rembourser au fil du temps par le biais de leurs impôts fonciers. Depuis, le gouvernement fédéral a injecté un milliard de dollars dans ce fonds au Canada. 

Je lui ai demandé ce qu’il en retirait pour lui-même et pour les Haligoniens, ce à quoi il a répondu, « Le changement climatique repose sur des relations et des partenariats avec diverses organisations et divers pays. J’ai rencontré le nouveau ministre canadien de l’Environnement, Steven Guilbeault, des organisations internationales, et plusieurs maires. » Il cite ensuite le président américain, Joe Biden, « Ne me dites pas vos valeurs, montrez-moi votre budget et je vous dirai ce que vous valorisez.  Vous pouvez dire toutes sortes de choses, mais vous devenez sérieux lorsque vous commencez à y consacrer des ressources. »

D’après Mike Savage, la COP26 lui a aussi fourni quelques leçons afin de permettre à Halifax de s’adapter aux changements climatiques, notamment les solutions qui s’inspirent de la nature et l’importance des espaces verts urbains. « À mesure que l’on densifie le développement dans la ville, on doit s’assurer qu’on laisse des espaces pour les loisirs, ce qui est bon pour notre santé, notre économie et notre environnement. Nous avons une place pour tout le monde à Halifax et cela ne fonctionnera pas si la communauté n’y croit pas. L’environnement et l’équité sociale vont de pair, car dans le monde entier, les effets du changement climatique touchent les personnes les plus vulnérables et les petites entreprises. Nous devons travailler ensemble pour en faire une société plus juste. »

Lors de la récente Conférence des Parties (COP26) du 31 octobre au 12 novembre 2021 en Écosse, les experts du climat et de l’environnement continuent d’appeler les dirigeants des gouvernements à se réveiller depuis la première convention en 1995. Néanmoins, l’augmentation de la teneur en gaz à effet de serre de l’atmosphère et le réchauffement climatique qui en découlent se poursuivent, même si, comme souvent, ils sont présentés comme la dernière chance du monde. Le message est clair : payez maintenant ou payez plus tard! 

Pour plus d’information : 

HalifACT Halifax Climate plan    shorturl.at/oNV16