le Mardi 17 mai 2022
le Samedi 25 mai 2019 20:43 Communautaire

Mgr Anthony Mancini propose une restructuration de l’archidiocèse d’Halifax-Yarmouth

Mgr Mancini, archevêque d’Halifax-Yarmouth.  — Norbert LeBlanc
Mgr Mancini, archevêque d’Halifax-Yarmouth.
Norbert LeBlanc
YARMOUTH : Mgr Anthony Mancini, archevêque de l’archidiocèse d’Halifax-Yarmouth, s’est engagé à faire une restructuration des paroisses de l’archidiocèse. Les réalités démographiques de l’archidiocèse ont beaucoup changé pendant les dernières années et ces changements ont forcé l’archidiocèse de regarder à sa structure et de proposer des changements pour s’assurer de la durabilité et viabilité pour le futur de la communauté chrétienne d’Halifax-Yarmouth. L’archidiocèse couvre un grand territoire de la province et l’archidiocèse comprend Yarmouth, la côte sud, la vallée d’Annapolis, la région métropolitaine d’Halifax, la partie centrale et le nord de la province. En décembre 2011, le diocèse de Yarmouth a joint l’archidiocèse d’Halifax, et depuis cette date, les paroissiens de l’ancien diocèse font partie de ce nouvel archidiocèse.

Afin de mieux comprendre tous les enjeux qui accompagnent cette restructuration, Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a rencontré Mgr Mancini le vendredi 10 mai. Mgr Mancini était venu dans la région de Yarmouth pour deux raisons: il a voulu coordonner la rencontre du vicariat francophone qui avait lieu dans la salle Jubilee de la Co-cathédrale Saint Ambroise à Yarmouth et pour participer à la convention d’État des Chevaliers de Colomb qui avait lieu en région pendant la fin de semaine.

Mgr Mancini a commencé son entrevue en parlant de la mission de la nouvelle évangélisation pour l’église dans le monde. Mgr Mancini est convaincu que plusieurs catholiques s’identifient comme fidèles catholiques pour des raisons culturelles et sociales. Il a exprimé que l’absence des jeunes dans nos communautés chrétiennes lui cause beaucoup de peine. Il est de l’opinion que la mission de la nouvelle évangélisation est de rencontrer Jésus et pour y arriver, il faut équiper les membres de la communauté pour le ministère de l’évangélisation. Il a ajouté que toutes les personnes baptisées peuvent jouer un rôle pour faire la promotion de la nouvelle évangélisation. Mgr Mancini a confié que pendant sa première homélie épiscopale, il a voulu proposer aux chrétiens qu’ils puissent accepter la présence de Jésus dans leur vie quotidienne.

Mgr Mancini a été très clair que la restructuration n’est pas seulement une question de vieillissement de la population, une diminution de ressources humaines, et une baisse d’assiduité aux célébrations liturgiques, mais devrait être centrée sur la mission d’annoncer et proposer Jésus Christ dans la vie des chrétiens.

En ce qui concerne la restructuration, Mgr Mancini admet qu’il a rencontré une certaine réticence et il considère cette réticence comme étant normale. Il est de l’opinion que les gens se sentent plus à l’aise avec leur zone de confort et la population en général à tendance à rejeter le changement. Il est de l’opinion que si l’église n’accepte pas de se restructurer, elle va continuer à s’affaiblir et pourrait même disparaître.

Dans son plan, Mgr Mancini envisage vingt nouvelles paroisses pour l’archidiocèse d’Halifax-Yarmouth. En ce qui concerne les paroisses acadiennes de Clare et Argyle, il propose une paroisse pour Clare et une paroisse pour Argyle. Il va sans dire, selon lui que ces deux nouvelles paroisses pourraient fonctionner avec plusieurs églises dans chaque région. Il s’attend que cette nouvelle structure soit en vigueur pour le 1er janvier 2020.