À LA UNE CETTE SEMAINE

Le Courrier

Le Courrier

mercredi, 21 décembre 2016 11:29

Joyeux Noël et bonne et heureuse année!

mercredi, 21 décembre 2016 11:19

Gagnants du 45e Concours de contes et dessins

mercredi, 21 décembre 2016 10:44

Le 45e Concours de contes et de dessins de Noël

La BUTTE : Les membres du Conseil d’administration de la Société de presse acadienne qui gère Le Courrier de la Nouvelle-Écosse sont heureux d’annoncer la venue de Francis Robichaud au sein de l’équipe. M. Robichaud prendra la relève en tant que directeur général. 

M. Robichaud est natif du village de Saulnierville, et demeure à la Pointe-de-l-Église depuis 8 ans. Diplômé de l’École secondaire de Clare en 1999 et de l’Université Sainte-Anne avec un Baccalauréat en administration des affaires (programme coopératif) en 2003, M. Robichaud a travaillé pendant 8 ans comme spécialiste en marketing et en communications à la Caisse populaire de Clare. En août 2014, il a accepté le poste de directeur général avec l’Association canadienne pour l’intégration communautaire – succursale de Clare où il a travaillé pendant deux ans à gérer et administrer les programmes vocationnels et résidentiels de l’Atelier de Clare et de la Maison Jérôme pour des personnes avec besoins spéciaux. Il a occupé pendant plus de 10 ans divers rôles et fonctions avec le hockey mineur de Clare, ainsi que le programme de hockey junior C – les Lions de Clare jusqu’en 2015. 

En plus, M. Robichaud participe activement depuis plus de 18 ans dans divers groupes musicaux dans la région comme batteur et chanteur avec le groupe The Radiaters.    

M. Robichaud explique qu’il est très content et a hâte de découvrir les nouvelles fonctions de ce poste. Il amène avec lui plus de 10 ans d’expérience et de connaissances en communications, marketing, et événements communautaires. 

Denise Comeau Desautels prend sa retraite après avoir été à l’emploi de la Société de presse acadienne pendant près de 21 années.

Sophie Hubert 

HALIFAX : Les artistes acadiens ont été reconnus pour leurs talents par la remise de récompenses lors du Gala des prix pour la création en Nouvelle-Ecosse organisé par Communauté, Culture et Patrimoine de la Nouvelle-Écosse. Le gala a eu lieu le samedi 5 novembre à la bibliothèque centrale de Halifax.

Tout d’abord Fabien Melanson a été le récipiendaire du prix Grand-Pré pour son film En français S.V.P. (Le Courrier de la Nouvelle-Écosse du 23 septembre 2016, page 9). Ce documentaire retrace les défis que la famille Melanson rencontre pour conserver et cultiver le français et la culture acadienne dans un environnement majoritairement anglophone. Ce prix récompense les artistes de la Nouvelle-Écosse dont les œuvres reflètent leurs valeurs acadiennes, mais aussi en faisant preuve d’originalité et de créativité. Ce prix est assorti d’une bourse d’une valeur de 5 000 $. M. Melanson a aussi réalisé un autre documentaire intitulé Premiers Mots. Le film En Français SVP peut être vu dans différents événements, par exemple, il a été projeté au FICFA à Dieppe, au Nouveau-Brunswick, le samedi 12 novembre dernier.

L’autre artiste acadien récompensé lors de ce gala était l’artiste visuel François Gaudet. Il a reçu un des cinq prix du Mérite (d’une valeur de 5 000 $) pour un artiste établi. François Gaudet est originaire de Saint-Bernard à la Baie Sainte-Marie. Il utilise différents supports visuels pour exprimer ses visions.

L’autre récipiendaire acadien du prix du Mérite était la danseuse et chorégraphe Jacinthe Armstrong originaire de Halifax. Elle est directrice artistique du studio Kinetic à Halifax. Elle a aussi été récompensée avec les autres membres de la troupe de danse pour l’œuvre Canvas 5x5. Ce spectacle de danse a été commandé à la troupe Mocean. C’est la première fois que le prix du Chef-d’œuvre du lieutenant-gouverneur de la Nouvelle-Écosse, d’une valeur de 25 000 $, est décerné à un spectacle de danse. Rappelons que ce prix est le plus important qui peut être remporté pour une œuvre artistique en Nouvelle-Écosse.

L’année 2016 a encore été une année où la culture acadienne et les artistes acadiens se sont distingués et où nos artistes ont été reconnus pour leurs talents et aussi leur créativité qui permet de faire perdurer la culture acadienne. 

dimanche, 13 novembre 2016 17:31

Retrouvailles à l'Université Sainte-Anne

POINTE-de-l’ÉGLISE : Le campus de Pointe-de-l’Église de l’Université Sainte-Anne était grouillant d’activités en fin de semaine lors de la 11e édition des Retrouvailles.

Les musiciens Terry Thibodeau (’83) et Steven Gaudet (‘80) ont fait bourdonner le Club social de la Pointe le vendredi soir et le groupe The Radiaters, composé de Francis Robichaud (’03), Simon Robichaud (’04) et Charles Robicheau (’04), ont attiré toute une foule au bar étudiant Le Château samedi soir.

Pendant deux jours, de nombreuses parties de hockey masculin et féminin ont eu lieu à la patinoire et les équipes de badminton et de volleyball féminin des Dragons ont disputé leurs parties au gymnase.

Le banquet annuel des Retrouvailles a fait peau neuve cette année et a eu lieu sous forme de réception. Pour les participants, c’était l’occasion parfaite de renouer des liens, de se remémorer de bons souvenirs et de s’amuser un peu. Un diaporama d’anciennes photos a été présenté, un « photobooth » avec accessoires en a fait rire plus d’un et les musiciens Sebastien Dol (’07) et Gilles Saulnier ont assuré une bonne ambiance tout au long de la soirée.

Les Retrouvailles, c’est également l’occasion de rendre hommage aux anciens qui se sont démarqué et qui continuent de laisser une impression inoubliable à notre institution. Lors de la réception, le prix Ancien de l’année a été décerné à André Gaudet et les prix Étoiles filantes ont été décernés à Vanessa Haché et Anne d’Entremont.

Natif des Concessions, André Gaudet était étudiant à l’Université Sainte-Anne dans les années 50 et par la suite a complété une maîtrise à l’Université de Moncton.  Il a entrepris sa carrière dans l’enseignement à différents endroits au Nouveau-Brunswick, au Québec et dans les provinces de l’Ouest canadien où il a fini par devenir conseiller en orientation. Au fil des ans, il a publié plus d’une quinzaine de livres en français sur une variété de sujets touchant l’Acadie, la francophonie, les jeunes, le sport et la nature. D’ailleurs, le livre Adolphe à Nicolas et sa charrette, publié en 1983, lui a valu une mention spéciale au concours littéraire France-Acadie.

Originaire de Tracadie Sheila, Vanessa Haché détient un baccalauréat en administration des affaires (programme coopératif) de l’Université Sainte-Anne. Depuis 2008 elle se spécialise en stratégie pour aider ses clients à planifier leur avenir avec sa propre entreprise, nommé VH consultants. Mme Haché est très impliquée dans sa communauté et siège à plusieurs conseils d’administration. Jusqu’à tout récemment, elle était membre du Conseil des gouverneurs de l’Université Sainte-Anne.

Anne d’Entremont est diplômée de l’Université Sainte-Anne avec un baccalauréat es arts obtenu en 1994 et un baccalauréat en éducation obtenu en 2009. Elle est enseignante au centre d’apprentissage à l’École secondaire de Par-en-bas. En 2015/2016, elle a été lauréate du prix d’enseignante de l’année du Conseil scolaire acadien provincial pour son engagement envers ses élèves. Elle s’est surtout distinguée sur le plan de la communication et de l’innovation avec la création d’un programme de médias numériques.

« Au nom de l’Association des anciens et amis, je tiens à féliciter les trois gagnants. Ce sont des individus qui font rayonner l’Université Sainte-Anne à la largeur du pays et il me fait plaisir de souligner leurs accomplissements » a déclaré Mélanie Lepine, présidente de l’Association des anciens et amis.

L’Association des anciens et amis est également fière d’annoncer que trois nouveaux directeurs ont été élus au conseil d’administration de l’Association des anciens et amis lors de l’Assemblée générale annuelle qui a eu lieu samedi après-midi. Les membres du conseil d’administration 2016-2017 sont Mélanie Lepine (’05), Carl Victor (’92), Lorianne LeBlanc (’11), Tyler Smith (’08), Colton LeBlanc (’13), Terry Thibodeau (’83) et, nouvellement élus, Jessica Wilson (’16), Nicholas Comeau (’12) et Scott Surette (’95).

Des photos de la fin de semaine seront partagées sur la page Facebook de l’Association des anciens et amis. Si vous avez des photos que vous voulez partager, utilisez le mot click  #Retrouvailles2016.

vendredi, 14 octobre 2016 08:03

Élections municipales et scolaires 2016

Norbert LeBlanc

HALIFAX : La Cour d’appel de la Nouvelle-Écosse a siégé le mardi 20 septembre et pendant l’avant-midi du mercredi 21 septembre pour écouter les arguments de la Couronne et de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse (FANE) au sujet de la constitutionnalité du rapport final de la commission des frontières électorales en Nouvelle-Écosse paru en 2012. Une vingtaine d’observateurs ont assisté à cette séance de la cour d’appel qui a eu lieu après plusieurs années d’attente.

Cinq juges étaient rassemblés pour écouter les arguments des deux parties. Les cinq juges étaient : Jamie W. S. Saunders, juge surnuméraire; Linda Lee Oland, juge surnuméraire; Joel E. Fichaud; Cindy A. Bourgeois; et Peter Bryson. L’avocat pour le gouvernement était Me Edward Gores.  Me Gores était appuyé par Debbie Smith. L’avocat pour la FANE était Me Michel Doucet qui était appuyé par Me Réjean Aucoin. Me Réal Boudreau était présent comme avocat de FANE et il s’occupait de la logistique du cas.

La séance s’est déroulée comme suit. Me Edward Gores a été la première personne à s’adresser à la Cour, pendant l’avant-midi du 20 septembre. L’après-midi, Me Michel Doucet a présenté ses arguments. Pendant les deux présentations, les juges ont posé des questions afin d’obtenir précisions et interprétations. La séance s’est terminée vers 16 h 30 et a recommencé le mercredi matin avec des précisions et des réfutations de la part de Me Doucet. Par la suite, Me Réjean Aucoin a fait une présentation sur la représentation efficace et sur la création du CSAP par le gouvernement provincial. La dernière personne à présenter des arguments a été Me Edward Gores.

Une grande partie des présentations et des discussions ont porté sur la commission indépendante des frontières électorales et les conditions de son mandat. La première commission indépendante a eu lieu en 1991 et 1992; la deuxième commission a eu lieu dix ans plus tard et a été créée par le gouvernement précédent. Les avocats de la FANE ont clairement souligné que les deux premières commissions électorales ont voulu maintenir les circonscriptions protégées qui représentaient les populations minoritaires de Clare, Argyle, Richmond et Preston. Les arguments que les deux équipes d’avocats ont présentés se concentraient sur la dernière commission indépendante. D’un côté les avocats de la Couronne sont convaincus que les conditions de leur mandat les obligeaient à respecter une parité d’électeurs avec une variance de plus ou moins 25 %. Les avocats de la FANE ont maintenu que les conditions du mandat de cette commission avaient été conçues comme guide. De grandes discussions ont par la suite eu lieu sur la représentation efficace et sur le respect de la Charte des droits et libertés. Les deux équipes d’avocats se sont reportées à la décision Carter comme précédent pour appuyer leur cause.

Il importe de noter que l’équipe de la FANE était très bien préparée et très professionnelle dans sa présentation. La séance s’est terminée sur les remerciements des juges. Ces derniers se réservent le droit de prendre le temps nécessaire pour présenter leur rapport.

FacebookTwitterGoogle BookmarksLinkedin

archivens