Filtrer les éléments par date : octobre 2016
vendredi, 14 octobre 2016 08:03

Élections municipales et scolaires 2016

Sophie Hubert

HALIFAX : Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a eu la chance de rencontrer Mark Bannerman qui est le nouveau directeur général des Affaires acadiennes. La rencontre a eu lieu dans son bureau au ministère à Halifax. Pour commencer, Mark Bannerman a raconté ses origines avec son père venant de Sydney et sa mère du Nouveau-Brunswick. Pourtant, à cause du travail de son père lui-même et son frère sont nés loin du Canada, en Belgique. Il y est resté pendant la plus grande partie de sa jeunesse en faisant ses études dans une école belge puis internationale toujours en Belgique. Malgré cela il passa beaucoup de ses étés avec ses grands-parents au Nouveau-Brunswick ce qui explique qu’après des études universitaires à Halifax et en Belgique en commerce et économie, il décide d’accepter un poste à Halifax.  

Il a commencé dans le ministère de l’Éducation, puis un poste dans l’octroi et vérification avant d’accepter d’autres postes au ministère de l’Éducation où il est resté pendant 25 ans. Son dernier poste concernait le développement stratégique pour le ministère de l’Éducation. Son parcours est surprenant vu son cheminement universitaire plutôt basé sur le commerce et les finances mais Mark Bannerman a clarifié que bien que ses premiers postes étaient liés à la finance ce qui l’intéressait vraiment était de travailler pour la cause française en Nouvelle-Écosse et travailler dans le ministère de l’Éducation permettait de le faire. C’est pour cette raison qu’il a eu l’occasion de travailler sur l’entente entre le gouvernement fédéral et provincial pour établir une entente sur le financement des langues officielles.

Après avoir mentionné le passé, l'entrevue a été axée sur l’avenir et les objectifs de Mark Bannerman au sein de son nouveau poste. Il a dit : « Je suis ravi de me reconnecter avec la communauté acadienne. » Il vient tout juste de commencer à son poste puisque Le Courrier l'a rencontré après sa première semaine. Il apprécie beaucoup sa nouvelle équipe très dévouée ainsi que ses homologues qui lui parlent fréquemment en français dans le bureau.

Son objectif à court terme est de se familiariser avec les dossiers en cours et de rencontrer tous les partenaires et intervenants dans les dossiers acadiens et francophones. Donc dans les semaines à venir il y aura beaucoup de consultations et de réunions. Mark Bannerman veut connaître les mandats et la vision de chaque intervenant et partenaire dans la communauté acadienne pour s’assurer de leur apporter le maximum de soutien vers leurs objectifs. 

En outre, il tient à ce que la collaboration avec Patrimoine Canada continue à se développer pour que tous les Acadiens et autres francophones partagent sa vision que la Nouvelle-Écosse est le meilleur endroit où vivre et que cette province devienne le « chez-soi » de beaucoup de francophones originaires de la Nouvelle-Écosse ou récemment installés.

archivens